A lire : Austrian Economics in transition et Les recherches sur la méthode en sciences sociales et en économie en particulier de Carl Menger

A lire, deux textes complémentaires.

Le premier, un recueil dirigé par H. Hagemann, T. Nishizawa et Y. Ikeda, et intitulé Austrian Economics in Transition: From Carl Menger to Friedrich Hayek, dresse un panorama complet de l’ensemble de l’école autrichienne, dans un angle large puisqu’un texte de Michele Cangiani est même consacré à Karl Polanyi.

Le second, à paraître prochainement aux Presses de l’EHESS, est un retour au père fondateur, Carl Menger. Gilles Campagnolo a en effet traduit pour la première fois en français Les recherches sur la méthode en sciences sociales et en économie en particulier publiées initialement et en allemand en 1883.

Des socialistes dans l’école autrichienne ?

L’école autrichienne est-elle forcément une « école libérale » ?, comme on peut le lire dans l’entrée « école autrichienne » du Dictionnaire d’économie contemporaine et des principaux faits politiques et sociaux1. Peut-il y avoir (ou y a-t-il déjà eu) des autrichiens ouvertement socialistes ?

Si l’on suit Hans-Hermann Hoppe et sa critique aussi féroce que documentée à l’encontre de la philosophie sociale et politique de Hayek, parue en 1994, on peut se dire que celui qui est considéré à tort par quelques idéologues-tapageurs comme un ultralibéral, est sur de nombreux points très proche de positions social-démocrates ou ordolibérales.

De même, son propre maître, Friedrich von Wieser, est-il aussi proche des Fabian anglais, et considéré par Ludwig von Mises comme un socialiste. Continuer la lecture de Des socialistes dans l’école autrichienne ?

  1. LAKEHAL Mokhtar (coord.), (2003) Dictionnaire d’économie contemporaine, et des principaux faits politiques et sociaux, Paris, Vuibert, 3ème édition, p. 261 []