Si, évidemment, Brigitte Macron et Emmanuel Macron sont intimement liés, si la personne et la biographie d’Emmanuel Macron pose aussi des questions, il est ici question uniquement de l’identité de Brigitte Macron. La question de cette identité a été mise sur la place publique par Natacha Rey, en décembre 2021. La plupart des éléments de son enquête a été publiée sur Faits & Documents, Xavier Poussard n’ayant cependant pas tout repris.

Par la suite, Natacha Rey s’est un peu désolidarisée de son premier éditeur, de sorte qu’il faut aujourd’hui séparer les deux voix, même si l’une et l’autre restent à peu près d’accord sur l’essentiel, c’est-à-dire l’hypothèse que Brigitte Macron aurait été un homme au début de sa vie, et sans doute Jean-Michel Trogneux.

A l’hiver 2022, Natacha Rey disait préparer un livre sur l’affaire qui n’a pas – en août 2023 – vu le jour.

Premières prises de parole de Natacha Rey [fin 2021-début 2022]

Natacha Rey, chez des gens tous pas très sérieux, parle de ses doutes sur l’identité de Brigitte Macron : est-elle un homme, et plus précisément Jean-Michel Trogneux ?

Chez Amandine Roy

Emission sur la chaine de la medium Amandine Roy, le 9 décembre 2021.

Sur Planetes360

Le 14 décembre 2021.

Avec Chloé Frammery et Hayssam Hobollah

7 janvier 2022

Natacha Rey – dans une émission dans laquelle les animateurs sont peu sérieux et les commentaires affichés des internautes souvent nuls – parle de sa garde-à-vue, celle de ses parents, des plaintes de la cellule de communication de l’Elysée et du couple Audoy-Auzière, des zones d’ombre des biographies des Auzière et des Macron, sur le fait que sur les photos Brigitte serait en fait Nathalie Farcy (la fille de la sœur décédée en 1960), sur la photo de candidature de Truchtersheim qui présenterait celle de sa sœur Monique1 , etc.

Dans le documentaire de Virginie Linhart, il y a un abat-jour derrière Jean-Michel Trogneux. Dans toutes les photos qu’on trouve sur Internet, cet abat-jour a disparu. On trafique le passé2.

Retour sur l’affaire Brigitte Macron / Jean-Michel Trogneux [fin 2022]

Dans cette émission de Géopolitique profonde, du 23 novembre 2022, animée par l’épouvantable Mike Borowski3, Natacha Rey revient surtout sur les suites juridiques de ses premières interventions. N’ayant pas le droit d’en dire plus, elle annonce écrire un livre qu’elle espère voir sortir à l’automne 2023.

Les documents d’époque concernant les Auzière et les Trogneux [2023]

Suite des recherches de Natacha Rey, aidée de Carine (ex-banquière au Crédit du Nord) et Dominique (historien), dans les journaux d’époque, tant Les Echos du Touquet, Les Courriers picards que La Voix du Nord.

Ces derniers ont visité les archives d’Arras, d’Amiens et de Boulogne-sur-Mer afin, entre autres, de retrouver les éditions originales du 22 juin 1974, date officielle du mariage de Brigitte Trogneux et de Jean-Louis/André Louis/André Auzière (son prénom change en fonction des médias qui le mentionnent).

Une autre pièce importante est l’avis officiel de décès de ce monsieur Auzière, produit par sa famille lors du procès en appel du 10 mai 2023 à Caen, qui montre la photo floue d’un homme en caleçon de bain, dont la date de décès (officiellement le 24 décembre 2019) n’est pas indiquée et dont il est écrit que la cérémonie des funérailles aura lieu le 28 décembre 2019.

De plus, Carine atteste que personne ne connaît aucun M. Auzière qui aurait été directeur d’agence au Crédit du Nord.

L’hypothèse est que M. Auzière (ou Jean-Michel Trogneux ?) ait travaillé pour les services secrets français, qu’on lui ait écrit une légende mal ficelée, obligeant des personnes à falsifier, assez mal, les archives d’époque.

L’autre hypothèse est toujours que Brigitte Macron ait été Jean-Michel Trogneux et qu’il ait changé de sexe alors qu’il était un travesti prostitué [1:36:40 et s.] fréquentant l’officine du pasteur Doucé. Il aurait été connu dans les fichiers de la brigade mondaine sous le sobriquet de « coupe zizi », se prostituant aussi chez Madame Claude. D’après Natacha Rey, des anciens ministres encore en vie et fréquentant avec assiduité le 32, rue de Boulainvilliers (la maison close de Madame Claude), devraient aussi s’en souvenir. Sa demande d’investigation à la juge d’instruction, envoyé en avril 2023, n’a jusqu’ici pas été prise en compte, d’après elle.

La biographie de Jean-Michel Trogneux / Brigitte Macron d’après Natacha Rey

Si on se base sur la chronologie donnée par le reportage Brigitte Macron, un roman français, et qu’on la corrige d’après ce qu’on comprend des déclarations de Natacha Rey :

  • Amiens I (1945-1987)
    • 1945 ? : naissance4
    • 1961 : mort de la sœur ainée
    • a. 1960 : Jean-Michel se serait prostitué chez Madame Claude et aurait fréquenté les cercles du pasteur Doucé
    • 1969 : à 24 ans (1945) il aurait vécu à Nouvelle York aux EUA ou il aurait pu avoir rencontré Catherine Audoy
    • 1972 : Bac ? (avec mention TB) (à 27 ans ?)
    • 1973 : il aurait été gérant d’une bijouterie à Toulon
    • 1974 : relation (ou mariage) avec Mme Audoy
    • 1975 : naissance du fils Sébastien5
    • 1977 : naissance de la fille Laurence, et d’Emmanuel Macron
    • 1984 : naissance de la fille Tiphaine
    • 1985-1986 ? : passe le CAPES ? Et changement de sexe ou il devient « Brigitte » ?6
  • Truchtersheim / Alsace (1987-1991)
    • Professeure à Lucie Berger
  • Amiens II (1991-2007)
    • Rencontre avec Emmanuel Macron, en 1993
    • Emmanuel Macron part à Paris en Tale S à Henry IV, en 1994
    • André-Louis Auzière part s’installer à Lille
    • 1995 : Emmanuel a son Bac (avec mention TB)
    • 1996-1998 : trois ans d’étude littéraire pour Emmanuel à Henry IV
    • 1998 : Emmanuel fait sciences-po Paris
    • 2000 : Emmanuel Macron à l’ENA
    • 2006 : Brigitte Macron est censée divorcer
    • 2007 : mariage d’Emmanuel et Brigitte
  • Paris (2007-aujourd’hui)

Des anonymes ont mis tout ceci en image :

Dans un autre article, nous avons aussi mis en ligne les vidéos d’Amandine Roy concernant le sujet de l’identité de Brigitte Macron.

Publié le 1er août 2023 et mis à jour le 16 août 2023.

Photo d’entête : « Lesbian & Gay Pride (191) – 28Jun08, Paris (France) » par Philippe Leroyer

Note

  1. Cela supposerait que dans le documentaire de Virginie Linhart, Justin Vogel, maire de Truchtersheim depuis 2001, mente… improbable. Quelqu’un a-t-il trouvé d’autres témoignages que celui – toujours le même d’un média à l’autre – de Simone Uhl dans le village ? Même France 3 Alsace doit sortir des images de Linhart pour illustrer ses propos, le 5 novembre 2018 et commet une erreur (une de plus) : ce n’était pas Justin Vogel qui était face à Brigitte Auzière en 1989, mais Joseph Siewald, maire entre 1989 et 2001… Des traces des colistiers ? Peut-être que Brigitte Macron a fourni une photo de sa sœur plus belle qu’elle mais ressemblante, pour illustrer sa candidature quant à elle bien réelle… ↩︎
  2. Mais dans ce cas-là, je ne comprends pas pourquoi, sinon comme un clin d’œil de journalistes pour inciter d’enquêter… Certains prétendent qu’il y avait une personne en plus derrière Jean-Michel Trogneux, d’autres qu’on a rajouté Jean-Michel après coup… Aucune idée… ↩︎
  3. Voix horrible, animation digne d’un animateur de Fun Radio des années 1990 et qui n’a aucune intelligence de l’entretien… ↩︎
  4. L’extrait de naissance de Jean-Michel Trogneux est introuvable à la mairie d’Amiens… ↩︎
  5. Natacha Rey dit qu’on ne sait pas la ville de naissance des trois enfants : Amiens ou Strasbourg ? ↩︎
  6. Ceci supposerait que, dans le documentaire de Virginie Linhart, Justin Vogel, Simone Uhl et les collègues à Lucie Berger, n’auraient rien vu. ↩︎

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *