Putain, cinq ans déjà ! Comme le cinq est notre chiffre préféré pour le Pentagone, le Pentateuque, les Penthouses collés de notre jeunesse ou quand on a peint ta teub en bleu un soir de bizutage, il fallait marquer le coup et on s’en paye un, donc, ou on le tire (« Pan ! » – x12) si vous préférez 1, à la mémoire de nos compatriotes de la gaudriole et de l’humour gras, gros et bête ! Vivent les Gaulois réfractaires, l’accordéon et les Valls musette ! (Chauffe, Marcel, chauffe !)

Précautions

Non, tout d’abord, comme il s’agira d’humour noir dans ce qui suit, il nous faut faire valider la page par des noirs (c’est la règle aujourd’hui) :

Il nous apporte même sa caution, mais une caution d’un noir pour s’affranchir de l’esclavage de la bienpensance et du politiquement correct étouffant, c’était limite…
Avec ce bamboula blanc en plus, on tient le bon bout, là !
Oups, il/elle/ol/ul.le nous a débouté…
(Le post-Nawak nous fait perdre notre latin dans les latrines de l’époque)

Harlem Désir, à qui on a donné un nouveau SOS à ronger à Strasbruxelles, mais aussi en tant que président du C.A.C.A., valide aussi :

Si vous ne connaissez pas le C.A.C.A :

ONPEUPURIENDIRE !!!!!!

Même Mozinor (qui est noir et largement plus drôle de Charlie) valide.

Des révélations sur la négritude de Mozinor
(Et pour Mozinor : Youtube enculé ! Comme l’arbitre et la LFP !)

Jamel, lui, ne valide pas :

Bon, allez, on s’en fout de Jamel, on y va, on a Dieudo, le CACA et Mozinor avec nous alors c’est bon. Surtout qu’il y a des nouvelles importantes !

Bullying for Colombey

En effet, en exclusivité, nous avons des informations venues de l’Enfer : après le ball-trap tragique à la rédac’, tout se passe bien dans les flammes et tout le monde est réconcilié, ça se galoche et plus car affinités ! Tellement que le Général en veut plus :

Toute l’antiélite veut donc de nouveaux attentats sous faux drapeau, avec ou sans Netanyahou à Paris venu directement de Palestein2 occupée (mais assurément sans J. Bougrab, s’il vous plait !), surtout qu’il y a les caméras à reconnaissance faciale dans les rues à faire passer, le pucage RFID / 5G et le télécran obligatoire dans tous les logements pour que Grand Frère (ou Grande Sœur, ou Grande Bi-phomete) puisse te parler n’importe quand pour te dire quoi faire et quoi penser. Y’a un agenda, merde, vous apprenez quoi à la Trilatérale, le CFR, les Loges, les backrooms républicains et tout le ‘tagada’ tsouintsouin ?

A Paris on n’a pas ri (mais on a des rats)

« En même temps » en France on rigole moins : la Fistinière est fermée et la caricature (de pouvoir bancaire), si au moins elle met (pas comme Flamby l’impuissant), ne satisfait cependant pas assez Kalifat. Déjà, même s’il arrive à faire passer sa définition du blasphème – venue de Palestine occupée – bien dans le trouffion des Français et prêt à foutre tout le monde à l’amende3 et les derniers hommes debout en prison, passé les premiers orgasmes de la nouveauté, ne sent plus rien…

(Ouais, OK, c’est mal fait, mais c’est un hommage aux dessins de Wolinski et à l’humour de Philippe sioniste Val – en tout petit y’a marqué « du Nil à l’Euphrate », voilà ; on n’a pas les talents de dessinateur de Yannou Moix, nous !)

Immoralité de l’histoire

Résumons. Aux Enfers tout est pardonné et donné par derrière. Sur Terre, c’est la misère sexuelle. Donc, faites comme ont fait en 2019 les 59 pauvres hères qui en avaient marre d’être des puputes à Nuñez achetées par le Pouvoir républicain pour éborgner le peuple et le trahir (au lieu de se trouver un chef, de virer la merde infâme qui les dirige et d’encadrer la restauration du Royaume) : rejoignez le Ciel et allez « sucer des bites en Enfer » ! Et si vous ne savez pas comment vous y prendre Kouachi & Kouachi vous offrent un kwassa kwassa fissa pour la migration définitive de votre âme direction l’Ailleurs jusqu’à se faire mettre aux Enfers (demandez à Manu le minus, qui est maître ès kwassa kwassa).

Il y aura même des surprises ! Par exemple, Choron, à défaut de fourrer Fourest – cette grande réalisatrice qui mérite le Prix Nobel de l’humour cinématographique à égalité avec cette grosse bite de Botul – a déjà un petit cadeau pour elle…

… sa langue au.x chat.t.e.s ! Et après je vais te rékurder la rondelle, ma belle !

Fin de ce scato d’anniversaire car on n’a pas que ça à faire : on nous appelle pour déglinguer Greta. La pucelle qui en sait plus sur le climat que sur son clito, commence elle aussi sérieusement à nous la rendre coulante avec sa jeunesse dorée soi-disant volée par le CO2 qu’elle est censée voir à l’œil nu ! (D’habitude on aurait dit « mon œil », mais pour ne pas froisser les 11 onze Français éborgnés par « les flashballs démocratiques », et pour rester dans le thème, on dira « mon cul, Lulu à la berlue » !)

Ah non, tout de même ! Comme il fallait être Charlie, c’est vrai qu’il était quand même pas mal question de s’enculer sur cette page.* Alors, les enfants, si vous avez plus de 11 ans et que la justice à la Schiappa vous donne son consentement, n’oubliez pas que, même si vous sortez averti et couvert par la Communauté organisée et bien informée :

même sans calotte, c’est toujours avec capote !

Co-pines comme cochonnes casher ces deux-là ! (Mais ça c’est la une à laquelle vous avez échappé, comme celles des 72 derniers numéros de Charlie Hebdo que vous n’avez pas acheté après votre abonnement de soutien en 2015, soyez honnêtes : Charlie c’est pourri !)

C’est tout pour nous !

NB. Ah non, notez bien que l’équipe d’auteur/rice/us/os/as a fumé un chaud chichon sec et une chicha avant de la commettre et est donc totalement sous l’emprise de la drogue ! Ha(la)limi(te) de la connerie, certes, mais il avait le jugement marekhalteré et était totalement i-rr-es-pon-sable, comme Charlie, Jawad et le tueur de Sarah ! (C’est d’ailleurs dommage que Thérèse-Anémone soit morte, elle aurait collé à donf dans le rôle de la sainte élue et martyre, pour le biopic qui ne tardera pas à être tourné

par un des 250 réalisateurs juifs du cinéma en France (y’a bien Yvan Attal ou Angot la dingo de dispo pour gloser sur leurs obsessions, non ?) et que tous les enfants de la Déséducation Nationale devront aller voir pendant les heures de ‘cours’, entre Shoah, de la théorie du genre ou La Rafle.)

NB #2. « Charlie ça pine », est un hommage à la sapine de l’artiste féministo-enculeuse-de-mouches-étatique, Carol Bîmes, évidemment ! Vous pensiez à qui ? Au Juif Charlie Chaplin ? Non, vous avez été godwiné, les gars :

Le point Godwin commence à 9:17… (tu peux encore rire, t’es pas encore filmé par la LICRA, le Zboub, la Chroucroute et le CACA)

(Et si t’as ri rien qu’une seule fois t’es fiché ‘S’ pour la vie, tes déplacements seront tracés, tu seras filmé partout et tout le temps et ta vie sera entièrement fliquée en attendant que Jérusalem, via la LICRA, n’empêche les Gaulois d’être anonymes sur Internet et que tout le monde soit épié par l’Œil de Mossad !!!)

Photo d’entête : « Les norvégiens au naturel » par Ludovic Péron

(Avec nos excuses à la race norvégienne pour ce racisme stigmatisant – rappelant les slips les plus sombres de l’Histoire de la fragilité blanche, avec leurs traces de dérapages et leurs g… flatulences nauséabond.e.s.)

Les notes (mais c’est nous qu’on les paye, tu peux rester sur la page)

  1. Mais non, à la bite, hein, pas aux balles ! Ou alors à celles du trou ou masquées.
  2. On rappelle à ceux qui n’ont pas suivi qu’un juif méchant comme Epstein ou Weinstein doit se prononce ‘stine’ et qu’un génie, gentil, surhumain comme Einstein se prononce ‘steïn’, à l’allemande. Donc comme la Palestein est un pays de sémites arabes et qu’on n’est pas antisémites, et qu’en plus ils sont les gentils victimes d’un vol et d’une épuration ethnique qui fait baver de jalousie Hitler et Staline, alors on utilise nous aussi la graphie des Gentils contre les Méchants.
  3. Bientôt des radars à mots interdits dans les smartphones ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *