La Ligue de Football ne veut pas qu’on l’encule

… elle veut se garder la prérogative sur toi, supporter et conso-mateur !

Vous vous demandez pourquoi la Ligue fait tout un pataquès sur le non-sujet des slogans qui parlent de sodomie ?

Premièrement, ça a dû se décider dans les loges du Grand Orient de France (qui relaie une politique décidée au niveau mondial) pour coller avec l’agenda de la Franc-maçonnerie, agenda que le banquosident Rothschild, Manu le minable, et son gouvernement d’opportunistes et de catins politiques mangeant à tous les râteliers (du homard ou non), ou George Soros, font avancer. Là, le football est seulement un cheval de Troie du Système, puisqu’il sert à faire les gens s’équiper en téléviseur lors des grandes compétitions pour que l’écran qui rend con et le vecteur de diffusion de l’idéologie judéo-maçonne atteigne tout le monde. Grand Frère te parle, adore-le. Il faut faire des Juifs, des femmes, des homosexuels ou des minorités visibles des vaches sacrées.

Deuxièmement, ça sert à mettre la pression sur les supporters qui râlent parce que l’état de droit n’existe plus en France et que les préfets rom… de la république judéo-franc-maçonne les empêchent de se déplacer, faisant d’eux des terroristes en puissance. Comme leur lutte est juste, il faut donc les salir dans l’opinion publique : on ne va tout de même pas laisser se déplacer ces gens indignes, n’est-ce pas ? Et les bourgeois lâches et avachis seront d’accord.
Voilà, tous les supporters qui n’ont pas eu le courage ou la conscience sociale de porter un gilet jaune, sont rattrapés et connaissent le même sort que nous. On n’échappe pas au Système, il viendra toujours vous chercher partout, puisqu’il est totalitaire. Il vaut mieux l’affronter plutôt que de croire passer au travers des mailles de ses filets, en se planquant comme des lâches. Petite leçon de choses, messieurs les faiseurs de banderoles dérisoires et autres partisans du « on en fait pas de politique ! » ; en tant que sport majoritaire et vu son importance, le football EST politique, nigauds. Bref.

Troisièmement, ça sert de contrefeu – avec la complicité des journaux sportifs qui grossissent tout ce qu’ils peuvent pour faire plaisir à ceux qui veulent en faire un vrai sujet – et empêcher de parler des vrais sujets où la Ligue se contrefichent de vous supporters, genre les horaires de match qui privilégient les télévisions et non les spectateurs, voire les Chinois plutôt que les Français alors que c’est censé être notre championnat et qu’il n’est autre que le championnat de quelques négriers modernes qui vendent un produit aux télévisions et aux marques et qui nous convient à payer pour venir le voir… Et ça sert aussi à cacher certains dossiers sur lesquels on n’entend peu madame Nathalie Boy de la Tour, présidente de la LFP1, notamment la corruption dans les championnats Pizza et championnat à poule unique de troisième zone où les équipes professionnelles et semi-professionnelles galèrent à équilibrer leur budget :

Alors supporter, ça fait quoi de payer pour se faire mépriser, interdire, contrôler, surveiller ?

Tu n’as pas l’impression qu’on te prend pour un con ?

Tu ne crois pas que tu en es un pour continuer à suivre les matchs de cette machine à fric à la solde de la Franc-maçonnerie…

… et puis aussi de leurs Supérieurs Invisibles, les (chuuut) :

Romain Molina parle de Pinhas Zahavi

Photo d’entête : « Avoir du cul … » par Jean-Jacques Abalain

Notes

  1. Celle qui, si on veut l’enculer, ne pourrait nous accuser de ne pas aimer les homosexuels mais bien nous reprocher une hétérosexualité peu respectueuse de son intégrité physique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *