Pourquoi la deuxième chute ?

L’hypothèse de travail est que depuis les années 1970, une deuxième chute anthropologique a été organisée par l’oligarchie mondiale afin de diriger plus facilement les masses crétinisées.

Premièrement, cela arrangeait l’Etat profond américain, et notamment l’ACI, qui, en lançant le LSD et en aidant la diffusion du rock’n roll pour que la jeunesse se perde dans le “Sex, drug en Rock’n roll”, faisait en sorte que la jeunesse la laisse tranquille et ne fasse plus de manifestation contre la guerre au Vietnam. Mai 68, révolution colorée, mettant à terre les Partis Communistes, l’Eglise catholique (qui se sabordait avec Vatican II entre 1962-1965) et l’Armée (notamment avec la chute du Général de Gaulle, en 1969), permettait de détruire les autorités naturelles, de diffuser la bouillie du postmodernisme et de commencer à produire les crétins déboussolés, dans des années 1980 pourries sous le consumérisme. George Soros, en diffusant la pornographie, la prostitution, la drogue, la destruction des familles, etc. contribue dans le XXIème siècle à cette chute anthropologique.

Deuxièmement, la généralisation de la télévision, qui prenait le relai de la propagande par le cinéma et la plaçait directement dans les foyers, cassait le lien social qu’on trouve dans les places de villages ou les bars, isolant tout un chacun et le rendant plus facile à manipuler.

Troisièmement, l’oligarchie mondiale commençait à instaurer, via le Club de Rome (l’ancêtre du GIEC ; cf. Roger Randall Dougan Revelle), le mythe du refroidissement climatique, puis réchauffement climatique, pour mettre en place un messianisme préparant mentalement l’avènement d’un techno- fascisme mondial qui se met en place en 2020 (jusqu’à 2030 selon les élites). Il suffisait d’attendre que les crétins des années 1970, souvent des lecteurs abrutis du Petit livre rouge de Mao, soient devenus les parents et professeurs des enfants des années 2000, pour en faire des gardes verts – avec la même bêtise et la même arrogance manipulée (mais par George Soros cette fois-ci) de mouvements techno-écolo-fascistes. L’idée étant que non seulement la population est trop élevée dans le monde, mais que les surnuméraires ne sont même plus nécessaires pour l’appareil productif car remplacés par des robots, il faut amener peu à peu à se débarrasser les gens inutiles en les castrant directement ou via des vaccins.

Le Nouvel Ordre Mondial, doit être le moment final, la fin d’un processus commencé par Sidney Webb, sa femme et sa Société Fabienne à la fin du XIXème siècle, comme nouvel avatar de la pensée bourgeoise positiviste (le Saint-Simonisme et le Comtisme), elle-même enfant de l’idéologie des Lumières de la franc-maçonnerie du XVIIIème siècle.

Extraits de Lettres luthériennes de Pier Paolo Pasolini

Ceci Pier Paolo Pasolini l’avait bien compris :

Qu’est-ce qui a transformé les prolétaires et les sous-prolétaires italiens, en substance, en petits-bourgeois, dévorés, de surcroît, par le désir de l’être sur le plan économique ? Qu’est-ce qui a transformé les « masses » de jeunes en « masses » de criminaloïdes ? (…) Une « seconde » révolution industrielle qui en Italie est en réalité la « première » ; le consumérisme qui a cyniquement détruit un monde « réel » en le transformant en une totale irréalité, où il n’y a plus de choix possible entre le mal et le bien. […] Ce que je déplorerais principalement c’est le manque d’une conscience informée à propos de tout cela, et la survivance d’une rhétorique progressiste qui n’a plus rien à voir avec la réalité. Aujourd’hui il faut être progressiste d’une autre manière ; il faut inventer une manière nouvelle d’être libre, surtout quand on juge, précisément, ceux qui ont choisi la fin de la pitié. Il faut admettre, une fois pour toutes, la faillite de la tolérance. Laquelle a été, cela s’entend, une fausse tolérance, et l’une des causes les plus notables de la dégénérescence de masses des jeunes. (…)

Quelles sont mes deux modestes propositions pour éliminer la criminalité ? […]

1) Abolir immédiatement l’école secondaire obligatoire.
2) Abolir immédiatement la télévision.

[…] L’école obligatoire est une école d’initiation à la qualité de la vie petite-bourgeoise. On y enseigne des choses inutiles, stupides, fausses, moralisantes, même dans les meilleurs des cas (c’est-à-dire quand on invite flatteusement à appliquer la fausse démocratie de l’autogestion, de la décentralisation, etc. : un vaste jeu de dupes).

[Quand à la télévision, c’est elle] qui, pratiquement (car elle n’est qu’un moyen), a mis fin à l’âge de la pitié, et donné le départ) l’âge de l’Hedoné. Un âge où des jeunes à la fois présomptueux et frustrés – à cause de la bêtise en même temps de l’impossibilité d’atteindre les modèles que leur proposent l’école et la télévision – ont une tendance irrésistible à être agressifs jusqu’à la délinquance, ou passifs jusqu’au malheur

Pier Paolo Pasolini, “Deux modestes propositions pour éliminer la criminalité en Italie” [1975], dans Lettres luthériennes, Paris, Seuil, coll. Points, 2000, p. 200-203

Le « mode de production » a changé (énorme quantité, biens superflus, fonction hédoniste). Mais la production ne produit pas seulement de la marchandise : elle produit en même temps des rapports sociaux, de l’humanité. Le « nouveau mode de production » a donc produit une nouvelle humanité, c’est-à-dire une « nouvelle culture », en modifiant anthropologiquement l’homme (en l’occurrence, l’homme italien). Cette « nouvelle culture » a cyniquement détruit (génocide) les cultures précédentes : depuis la culture bourgeoise traditionnelle jusqu’aux différentes cultures particularistes et pluralistes populaires. Aux modèles et aux valeurs détruits, elle substitue des modèles et des valeurs à elle (encore non définis et on dénommés) : ceux d’une nouvelle espèce de bourgeoisie. Les fils de la bourgeoisie peuvent donc les réaliser dans des conditions privilégiées et, en les réalisant (avec incertitude et donc agressivité), ils se posent comme des exemples pour ceux qui économiquement sont dans l’impossibilité de le fare, et qui en sont réduits à être justement des imitateurs larvaires et féroces. D’où leur qualité de sicaires; comparable à celle des SS.

Pier Paolo Pasolini, “Mes propositions sur l’école et la télévision” [1975], dans Lettres luthériennes, Paris, Seuil, coll. Points, 2000, p. 218

Bibliographie

Elitistes qui la promeuvent

  • BERNAYS Edward, Propaganda [1928]
  • HUXLEY Aldous, Brave New World [1934]

Humanistes qui la combattent

(Par ordre chronologique)

  • DEBORD Guy, La société du spectacle [1967]
  • CLOUSCARD Michel, Néo-fascisme et idéologie du désir : Genèse du libéralisme libertaire [1973]
  • PASOLINI Pier Paolo, Ecrits corsaires [1973] et Lettres luthériennes [1973-5]
  • CLOUSCARD Michel, Le frivole et le sérieux : Vers un nouveau progressisme [1978]
  • CLOUSCARD Michel, Le capitalisme de la séduction : Critique de la social-démocratie libertaire [1981]
  • LEE Martin A., Acid Dreams: the complete social history of LSD, the CIA, the Sixties and beyond [1994]
  • SORAL Alain, Vers la féminisation ? Démontage d’un complot antidémocratique [1999] ; réédité sous le titre Vers la féminisation ? Pour comprendre l’arrivée des femmes au pouvoir [2007]
  • SORAL Alain, Jusqu’où va-t-on descendre ? [2002]
  • SORAL Alain, Misère du désir [2004]

Rajouter : MURAY Philippe, …

(Quasiment que des Marxistes ici, à voir si les conservateurs ont écrits sur ce changement d’époque. Il faut comprendre ce qui se met en place depuis les années 1970 – mais c’est préparé depuis les années 1930 et Orwell et Huxley ont assez écrit dessus.)

Dès les années 2010 : la fabrique de crétins par les écrans

Généralités et éducation

  • BENTOLILA Alain, Comment sommes-nous devenus aussi cons ? [2014]
  • CERISE Lucien, Neuro-pirates [2014]
  • DESMURGET Michel, La fabrique du crétin digital : Les dangers des écrans pour nos enfants [2019]
  • DESMURGET Michel, TV Lobotomie : La vérité scientifique sur les effets de la télévision [2013]

[Trouver des livres spécifiques sur la façon dont les chaines nous font rester sur des contenus creux : télé-réalité, jeux, clips, émissions racoleuses, etc.]

[Trouver des livres sur les chaînes d’infos en continu et le business de la peur et de l’urgence permanente]

[Trouver des réflexions sur le confinement et couvre-feu comme marche forcée de la captologie : comment l’oligarchie mondiale, via ses marionnettes nationales, poussent les gens dans les mains des GAFAM pour se socialiser]

Réseaux sociaux et jeux vidéos

  • AZAM Julien, Facebook, anatomie d’une chimère [2013]
  • DES ISNARDS Alexandre et ZUBER Thomas, Facebook m’a tuer [2012]
  • FOLLIOT Vincent, Les réseaux sociaux rendent-ils idiot ? [2013]
  • LANIER Jaron, Stop aux réseaux sociaux. 10 bonnes raisons de s’en méfier et de s’en libérer [2020]
  • SAJOUX Adrien, Sociologie du gamer [2018]

Pornographie

Cf. « Quel est le rôle politique de la pornographie ? »

Photo d’entête : “Corruption” par Alyssa L. Miller

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *