Réseau d’antiélite de l’Yonne (2) : sadisme

Il s’agit de ce qu’on appelle fautivement l’affaire Claude (et Monique) Dunand, et qui date des années 1980.

Juste une vidéo afin que la page existe, pour les liens internes. En effet, cette affaire fonctionne en relation avec celles des disparues de l’Yonne et de la mort du gendarme Christian Jambert, qui enquêtait sur ces disparitions, et qui était remonté jusqu’à des gros poissons de notre antiélite.

Claude Dunand travaillait comme pianiste de jazz… et le mot de passe de ces soirées était-il “Fidelio” ?

Pour la théorie, voir les réseaux criminels du pouvoir profond.

Photo d’entête : « Auxerre » par fourthandfifteen

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *