Notre appel : la république doit périr ou bien elle nous tuera

Il n’y a qu’une urgence en France, celle du coup d’Etat militaire. Puis la restauration du Royaume.

Le projet de république universelle et de nouvel ordre1 s’est mis en branle aux Etats-Unis d’Amérique en 1776, puis en France en 1789. Le début du XXIème siècle, surtout avec l’accélérateur historique que constitue la plandémie de Grippe-19 depuis mars 2020, et demain la Grande réinitialisation qui doit clore le projet luciférien de contrôle climatique basé sur de la pseudoscience (commencé en 1972), nous allons à grands pas vers le projet funeste de Nouvel Ordre Mondial. Qui s’accompagnera d’une mise en esclavage des populations au profit d’une oligarchie bancaire, voire d’un projet de dépopulation gigantesque.

En France, la république est agonisante. La Vème république a été taillée pour un général qui a pensé un moment réinstaurer la monarchie dans notre pays. Depuis son départ, poussé à la sortie par les cloportes qui ont fait Ma(n)i(p) 68, la présidence de la république présente le visage de la déliquescence, de la trahison, de la corruption, avec des petites crapules méprisées, jamais réélues et toujours plus minables de lustre en lustre. Les projets de VIème république, tous vains, qui voudraient faire rechuter la France dans la IVème et ce régime des magouilles partisanes, des petits mafieux grouillants à Paris, des intérêts bourgeois et des arrangements en loges franc-maçonnes, cette France aux mains de la racaille en costume et de leurs agents provocateurs, ne servent à rien. Il est temps aujourd’hui d’aller jusqu’au bout de la démarche gaullienne, cessant de croire à la renaissance d’une république déjà crevée depuis longtemps, rongée par les vers et les parasites, comme une femme éplorée se prenant coup sur coup par un mari violent, dans l’espoir vain et pathétique d’un hypothétique changement de comportement.

Nous sommes à la croisée des chemins où nous irons soit à la révolte des peuples, soit au techno-totalitarisme mondial. La France a un appel mondial à faire retentir, celui des valeurs chrétiennes : brûlez donc le drapeau tricolore des serpents lucifériens et faites refleurir le lys !

Entre 2016 et 2020, Donald Trump a essayé de sortir de la logique mondialiste à la faveur d’un souverainisme appuyé par la population, mais il s’est fait voler l’élection présidentielle de manière évidente, à la faveur d’une momie cooptée par les putschistes oligarchiques aidés par leur media de masse et de mèche. Partout dans le monde nous savons que le vote démocratique est un piège et une illusion. Nous ne voulons de toute façon pas veauter tout le temps2, mais qu’on nous laisse vivre, qu’on nous laisse faire3, qu’on nous offre l’environnement légal, judiciaire et institutionnelle nous permettant de nous épanouir par nous-mêmes, au profit de tous. L’Armée française doit aujourd’hui montrer l’exemple à la Terre entière.

Militaires, forces de l’ordre, votre mission historique est là. Les gilets jaunes, ce cri spontané de ce qui reste de valeureux et de digne dans notre pays, cette masse fière et patriote qui n’avait pas de chef et s’en cherchait un, vous attendent, et derrière eux le peuple tout entier. Levez-vous et nous vous suivrons : vous seul pouvez empêcher la guerre civile préparée par les réseaux au pouvoir, la destruction du pays voulue par l’oligarchie mondiale et sa dissolution dans un ordre odieux dont vous ne pouvez pas décemment vous faire les agents, ne serait-ce que pas votre passivité.

Nul ne peut se laver les mains face à ce qui se trame et les Ponce Pilate seront toujours coupables quand bien même ils voudraient se dérober à leur responsabilité.4 Vous savez de toute façon qu’une fois la sale besogne achevée, ils finiront par vous purger vous aussi, obligeant les plus craintifs et les plus avilis à devenir de véritables néo-nazis chiens de garde, quand les autres seront remis dans le peuple (dont ils seront les ennemis) remplacés par des robots, des drones et des intelligences artificielles.

Donc pour nous comme pour vous, bougez !

L’appel de plus de 1000 militaires français

21 avril 2021, médiatisation d’un appel de plus de 1000 militaires

Le 21 avril 2021, le magazine national-sioniste zemmourolâtre Valeurs Actuelles, ces lâches et stupides qui rêvent de faire de la France une deuxième Palestine occupée, faisait connaître en la republiant une tribune de militaires à la retraite, « à l’initiative de Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes ». Ainsi, une vingtaine de généraux, une centaine de hauts-gradés et plus d’un millier d’autres militaires ont signé un appel pour un retour de l’honneur et du devoir au sein de la classe politique :

L’heure est grave, la France est en péril, plusieurs dangers mortels la menacent. […]

Nos drapeaux ne sont pas simplement un morceau d’étoffe, ils symbolisent la tradition, à travers les âges, de ceux qui, quelles que soient leurs couleurs de peau ou leurs confessions, ont servi la France et ont donné leur vie pour elle. Sur [no]s drapeaux [tricolores], nous trouvons en lettres d’or les mots « Honneur et Patrie ». Or, notre honneur aujourd’hui tient dans la dénonciation du délitement qui frappe notre patrie.

– Délitement qui, à travers un certain antiracisme, s’affiche dans un seul but : créer sur notre sol un mal-être, voire une haine entre les communautés. Aujourd’hui, certains parlent de racialisme, d’indigénisme et de théories décoloniales, mais à travers ces termes c’est la guerre raciale que veulent ces partisans haineux et fanatiques. Ils méprisent notre pays, ses traditions, sa culture, et veulent le voir se dissoudre en lui arrachant son passé et son histoire. […]

– Délitement qui, avec l’islamisme et les hordes de banlieue, entraîne le détachement de multiples parcelles de la nation pour les transformer en territoires soumis à des dogmes contraires à notre constitution. […]

– Délitement, car la haine prend le pas sur la fraternité lors de manifestations où le pouvoir utilise les forces de l’ordre comme agents supplétifs et boucs émissaires face à des Français en gilets jaunes exprimant leurs désespoirs. Ceci alors que des individus infiltrés et encagoulés saccagent des commerces et menacent ces mêmes forces de l’ordre. Pourtant, ces dernières ne font qu’appliquer les directives, parfois contradictoires, données par vous, gouvernants.

[… C]eux qui dirigent notre pays doivent impérativement trouver le courage nécessaire à l’éradication de ces dangers. Pour cela, il suffit souvent d’appliquer sans faiblesse des lois qui existent déjà. N’oubliez pas que, comme nous, une grande majorité de nos concitoyens est excédée par vos louvoiements et vos silences coupables.

Comme le disait le cardinal Mercier, primat de Belgique : « Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part. » Alors, Mesdames, Messieurs, assez d’atermoiements, l’heure est grave, le travail est colossal ; ne perdez pas de temps et sachez que nous sommes disposés à soutenir les politiques qui prendront en considération la sauvegarde de la nation.

Par contre, si rien n’est entrepris, le laxisme continuera à se répandre inexorablement dans la société, provoquant au final une explosion et l’intervention de nos camarades d’active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles et de sauvegarde de nos compatriotes sur le territoire national.

On le voit, il n’est plus temps de tergiverser, sinon, demain la guerre civile mettra un terme à ce chaos croissant, et les morts, dont vous porterez la responsabilité, se compteront par milliers.

Cet appel est peut-être un piège. Peut-être est-ce du théâtre pour que la France se zemmourise et que l’Armée se range ou derrière un Manu le minable devenu homme de fer, ou, plus probablement vu son niveau d’impopularité, prenne sa place pour continuer le programme de Nouvel Ordre Mondial. Un scénario de pacte de sang, tel que je le craignais l’année dernière, qui lierait l’Armée à la caste oligarchique et ferait basculer la république non pas dans une monarchie restaurée mais dans un état policier au service du Forum de Davos, est possible. Un scénario à la Gray State de David Crowley (qui imaginait la FEMA prendre le pouvoir aux EUA après un chaos organisé), aussi. Un plan dont Rémy Daillet-Wiedemann ferait partie, tout autant. Mais il faut tenter le coup et aviser ensuite dès les premières décisions.

26 avril 2021, réponse (d’autres militaires) à l’appel des premiers

Le 26 avril 2021, Valérie Bugault rapporte sur son site Internet une réponse à l’appel des militaires, qui s’avère plus intéressant encore. En effet, les 14 signataires de cette réponse rappellent que lorsqu’

on veut soigner un mal il convient de distinguer les symptômes et la racine du mal proprement dite et donc de distinguer le traitement de confort comme disent les médecins du traitement curatif. Ils sont complémentaires. Le premier sans le second est inopérant et, le plus souvent, le second n’est pas humainement supportable sans l’apport du premier.

C’est dans cette approche que réside notre désaccord car si nous partageons la définition de ces dangers ils nous apparaissent comme les simples symptômes d’un mal plus profond à la racine duquel il convient de s’attaquer si l’on veut que la France survive. N’est-il pas illusoire de demander à ceux qui instillent le poison de façon probablement consciente et sans doute en toute sincérité de bien vouloir changer de seringue pour nous instiller le contre-poison ?

Dans sa grande majorité la classe politique de notre pays servie par un système parlementaire plus que séculaire a été depuis des décennies dévoyée par la haute finance qui détient les cordons de la bourse et la maîtrise des grands médias et qui décide donc de qui sera ou non élu, servie en cela par toutes sortes de relais que sont parmi d’autres Bilderberg, Davos, le CRIF et les fratries.

Cette classe politique (…), servie par une administration solide et déférente, n’est là que pour faire exécuter les dictats de ceux qui détiennent le pouvoir c’est à dire la haute finance, dictats relayés par l’organisation de la communauté européenne composée de plus de 25000 fonctionnaires qui n’ont été élus par personne mais sont investis de l’autorité que leur confèrent les traités.

Alors qu’il s’agisse d’immigration, de délitement de la nation et de la multiplication des zones de non-droit, de violence et de montée de la haine entre communautés, la classe politique aux manettes ne fait que suivre la feuille de route qui lui est dictée devant aboutir à la destruction de la nation très ancienne que nous sommes, obstacle symbolique au mondialisme montant qu’il convient de faire disparaître.

Ce qui met mortellement en péril la France, c’est tout simplement le libéralisme effréné qui est inscrit dans le marbre des traités dits européens se traduisant par la désindustrialisation du pays tout autant que par l’abaissement de notre langue, l’emploi du globish par les médias, la publicité envahissante et …le chef de l’Etat lui-même, c’est aussi la destruction de l’outil de l’énergie nucléaire et la politique d’auto-flagellation au plus haut niveau et en toute occasion, c’est encore le délitement de l’éducation nationale et de la politique de santé publique, c’est enfin la mise en résidence surveillée de 66 millions de Français avec port obligatoire de la muselière.

C’est tout cela que souligne notre servile alignement sur la doctrine politique et militaire anglo-saxonne que concrétisent notre appartenance à l’OTAN et notre souveraineté perdue.

Voilà qui est bien mieux comprendre ce qui se joue et qui nomme bien la racine du mal français et occidental en général… Allez, Messieurs, encore un effort, mettez fin au bal des enfarinés et des mignons du petit banquier poudré, pion de Rothschild. Faites cesser ces partouzes de laideur, de bêtise et de trahison, dans les restaurants clandestins de la république pourrie, dans les backrooms puantes et les loges obscures. Allez, Messieurs, sonnez la charge, il est grand temps…

Le général Piquemal critique les décisions du général Lecointre

Après que le général Lecointre a non seulement suivi sa ministre de la défense, Florence Parly, mais fait du zèle en demandant des sanctions exemplaires à l’encontre des 18 officiers signataires du premier message encore en activité, le général Piquemal lui a répondu :

Par votre discipline intellectuelle servile et sans faille, votre carriérisme consternant, votre soumission lamentable au pouvoir politique, vous faites le contraire et êtes prêt par complaisance et bassesse à couper la tête à tous vos pairs et vos Anciens. Lamentable ! […]

Sans doute avez-vous peur de déplaire à la ministre des Armées que vous servez avec un zèle sans égal et un comportement de carpette ! […]

Il est bien loin le temps des Juin, De Lattre, Leclerc, Bigeard adorés de leurs hommes et parlant d’égal à égal avec le pouvoir politique. Au lieu de cela, votre autorité morale ne sert qu’à mettre le genou en terre et le petit doigt sur la couture du pantalon. Vous reste-t-il donc encore un peu de fierté ?

Comme beaucoup de Français et de militaires, j’ai pour vous un immense dédain. […]

Celui qui salit l’armée, c’est vous, uniquement vous, ne vous méprenez pas. Les Français qui le savent ont choisi leur camp et ne s’y trompent pas.

Oui, je préfère être dans ma peau que dans la vôtre. Sachez-le, l’opinion et le jugement de vos pairs et de vos subordonnées ne sont pas flatteurs et c’est un euphémisme ! Je peux me regarder dans une glace, je crains pour vous que ce ne soit pas votre cas. […]

Avec votre soumission et votre assujettissement au pouvoir politique, votre comportement est plus celui d’un technocrate que d’un militaire. Le vrai déshonneur d’un général est bien le vôtre.

Avec mon profond mépris.

Général de corps d’armée (ER) Christian Piquemal

https://www.medias-presse.info/replique-cinglante-du-general-piquemal-au-general-lecointre-soumis-au-pouvoir-politique/142183/

Ici on a gardé la photo du général Lecointre pour illustrer la page. Bon, on a le putsch un rien légaliste, on ne sait jamais que Lecointre pleure un jour devant son miroir et ne retrouve un peu de courage et de patriotisme… un larron ne s’est-il pas converti sur la croix ? Ne désespérons pas.5

Photo d’entête : “180213-D-PB383-009” par Chairman of the Joint Chiefs of Staff

Publié le 12 mars 2021 – mis à jour le 27 avril 2021.

Notes

  1. “Novus Ordo Seclorum”, disent bien les billets de banque du pays, révélant le projet des Franc-maçons qui sont derrière cette colonie européenne génocidaire.
  2. Nous préférons notre « liberté des modernes », à celle des « anciens », selon la bonne distinction conceptuelle de Benjamin Constant.
  3. « Laissez-nous faire, sire », disait déjà le marchand de Boisguilbert au roi Louis XIV.
  4. De fait, les Catholiques ne disent-ils pas aujourd’hui encore « crucifié sous Ponce Pilate » et non « mort tué par Caïfe et les grands prêtres » ou le Sanhédrin, vous savez bien que c’est toujours sur vos épaules que les magouilleurs feront reposer la faute.
  5. Ou inventons une théorie à la Alexis Cossette-Trudel, disant que le général Lecointre est un agent secret de Trump, mis en place pour se faire passer pour une larbin de Rothschild mais qu’il se révèlera lors du moment de la tempête

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.