[Novembre 2020] Le film qui devait montrer ce qui nous attend probablement si nous ne sortons pas vite de notre cycle de confinements-détentions préventives, juste avant la guerre civile et la loi martiale, prélude à la destruction totale de notre économie – puis en marche, via la Grande Réinitialisation vers un techno-fascisme à la chinoise, comme Orwell nous l’avait prévenu.


Le 17 janvier 2015, David Crowley, un vétéran d’Irak, 28 ans, ainsi que sa femme, Komel, et leur fille, ont été retrouvés morts dans leur maison du Minnesota, “Allah Akbar” ayant été écrit sur le mur du salon avec le sang de Komel. La mise en scène voudrait que le réalisateur, qui tournait alors un film, Gray State, et se sentait menacé et suivi, aurait tué sa femme et sa fille de 5 ans avant de se tirer lui-même une balle vers la fin décembre 2014.

Du film, il ne reste que la bande-annonce :

Gray State, la bande-annonce

Et un reportage en anglais, tourné en 2016 par Erik Nelson, sur la mort des époux Crowley et de leur fille, qui semble indiquer qu’ils auraient perdu les pédales – notamment parce que Komel aurait eu des visions et entendu des voix – et qui pousse à penser au suicide :

Ce qui est étonnant est que Nelson ait eu autant de contenu provenant de Crowley pour monter son film. Même la bande-son venant de ce dernier. Jusqu’à la dernière image, je me suis attendu à un canular de la part de Nelson, quelque chose comme un faux reportage sur un faux réalisateur, le tout joué par des acteurs. Mais tout paraît réel, David Crowley, le supporter de Ron Paul en 2012, et sa famille, ne semblent pas inventés.

Un deuxième reportage, bien plus court, prend sans aucune hésitation la thèse de l’assassinat, Crowley ayant voulu parler de la Franc-maçonnerie de manière un peu trop explicite :

Si on comprend le scénario du film à partir de ce travail publié en août 2012, Crowley envisageait que les organisateurs du Nouvel Ordre Mondial aux EUA1, mettraient en place le fichage de la population via des puces RFID installées sur chaque être humain, installeraient des caméras chez les gens comme dans 1984, puis déclencheraient une crise économique préalable à des troubles sociaux2. Une fois l’état d’urgence instauré, l’AFSU (FEMA) pourrait apparaître et mettre les gens dans ses camps, ceux-ci alimentant déjà toutes les peurs et suscitant de nombreux doutes. Des bourreaux Francs-maçons seraient en première ligne d’exécutions sanglantes3 et après le nazisme en Allemagne et le communisme en Russie, le secteur financier aurait alors son troisième totalitarisme, le plus abouti, grâce aux technologies du XXIème siècle, et pourrait mettre en place ses plans annoncés dans le « Stonehenge américain » (Georgia Guidestones). La référence à cette dernière est mienne, mais je suppose que Rosicruciens, Francs-maçons, Skull & Bones, etc. ne sont que des sous-réseaux d’un grand réseau qu’on ne peut connaître qu’au plus haut niveau. David Crowley ne semble pas faire mention de la Kabbale dans son schéma, et sa vision du Nouvel Ordre Mondial ne semble pas correspondre à un plan religieux sinon bien purement politique : mais alors, dans quel but ? Au XXe siècle le fascisme italien ou le nazisme en Allemagne, étaient des autoritarismes étatiques qui répondaient à des crises économiques. Au XVIIème siècle,  Thomas Hobbes proposait un Léviathan pour régler des guerres de religion, tout comme Carl Schmitt pensant l’état pluraliste libéral utopique, réclamait une société homogène dirigée d’une main de fer. De même, le communisme voulait changer le mode de production pour résoudre (officiellement) le scandale de l’exploitation de l’homme par l’homme. Toutes ces “solutions” politiques visent à régler le problème posé à leur peuple à leur époque, mais dans aucun cas il ne s’agissait de créer les crises pour dominer le peuple, selon la formule ordo ab chao.

Dans le film de Crowley, se serait-il agit d’un eugénisme écologique, d’une volonté de réduire la population doublée de délire technocratique ? Robespierre + Auguste Comte + Al Gore ? On ne saura pas puisque le film ne sortira sans doute jamais…

Apparemment, il y aurait aussi, à défaut de religion, du surnaturel dans le film, mais difficile de savoir selon quelle vision à partir de la bande-annonce…

Photo d’entête : “Silenced” par Zak Cannon.

Notes

  1. Mais on peut imaginer que le schéma devrait être le même dans le monde entier.
  2. 1929 et 2008, en plus grand. Mais ils peuvent aussi provoquer les gens pour créer les troubles politiques, qui eux-mêmes créeront la crise économique qu’ils savaient inévitables mais qu’ils peuvent désormais imputer au peuple. 
  3. Et si on veut faire du mauvais esprit, on peut penser que c’est à préparer ces futurs bourreaux que les réseaux satanistes et pédophiles servent, afin qu’un groupe de gens aux valeurs totalement inversées soit prêt à entrer en scène et tue le petit peuple désormais au grand jour et en quantité plus grande.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.