Je rappelais, il y a quelques mois, que, contrairement à ce qu’avait affirmé Jeff Bezos au début d’Amazon, cédant à la pression de la communauté sioniste organisée, Amazon a commencé à censurer des livres d’Histoire sur son catalogue en 2017. En revanche, faire des chansons sur la pédophilie qui ont plutôt l’air complaisantes avec cette horreur, il n’y a pas de problème :

Entendons-nous bien, je ne veux pas rendre la portée de ces obscurs disques ou MP3 diffusés sur Amazon plus grande qu’elle ne doit l’être et je ne veux en rien faire le censeur ici (même si le CD de « sexe sans limite » m’inquiète). D’ailleurs, Amazon s’en mordra un jour les doigts, quand après le lobby juif hargneux, les noirs revanchards, les homosexuels outrés ou les féministes hystériques demanderont qu’on élimine tel ou tel produit du catalogue au nom des sempiternels droits de l’homme, de la non-discrimination, de l’histoire, ça nous fait bobo à l’esprit, ça nous agresse, etc. etc. etc. les sophismes des êtres humains sont sans limites. Et quand on voit les idioties logiques auxquelles on arrive simplement en continuant sur la lancée d’une crétinerie, on arrivera bien à imposer la parité au catalogue entre livres écrits par des blanch•e•s noir•e•s asiatiqu•e•s métisses blanch•e•s+noir•e•s, métisses blanch•e•s•e•s+asiatiqu•e•s ou métissesnoir•e•s+asiatiqu•e•s1)Galère à trouver les derniers ! /2)Ou faudra-t-il allouer les droits à publier selon une répartition proportionnelle à la population mondiale ?, puis entre L, G, B, T, I, Q, NB, NB+, anthropocène, logique cumulable avec un beau créneau sur les métisses blanch•e•s•e•s+asiatiqu•e•s non-binaire à tendances femme qui aiment les chats et refusent les produits plastiques discriminants et produits de manière non-écologique, et puis on dira qu’il ne faut plus écrire les noms d’auteurs parce que c’est discriminant, ni même de photos au nom du droit aux moches à écrire, que les chaussures doivent être vendues à l’unité pour les unijambistes, que les non-vegans étant des assassins de leurs frères animaux, il faut les boycotter, …bref, ce n’est pas comme si la révolution culturelle chinoise, les massacres du Cambodge ou l’extension du domaine de ce qui peut être considéré comme art dégénéré ou art socialement correct n’avait pas prouvé, au XXe siècle, qu’on peut dire tout et son contraire en peu de temps, voire en même temps, si on applique la doublepensée orwellienne. 3)Ce qui est déjà le cas avec la parité et la déconstruction du genre, puisqu’il faut des hommes et femmes à parts égales mais les genres n’existent pas en soi… « En même temps », que disait la marionnette Rothschild en France, on y est, « pensez Printemps » tout est vrai ou faux selon que les maîtres de la marionnette l’ont décidés. En tout cas, une fois qu’on ouvre cette boite de Pandore. Et si je voulais du mal à Amazon, je dirais même que c’est bien fait.

En revanche, les deux premiers exemples de MP3 sont plus graves, même si je ne pense pas que ce petit groupe inconnu de métal, qui ne doit pas toucher grand-monde, soit très nocif pour la société. Je suppose – j’espère– qu’il s’agit surtout de cette myriade de groupes anti-chrétiens qui aiment le gros bruit leur permettant de se croire forts parce qu’il sort un gros son de leurs guitares saturés d’effets, qui s’imaginent être des rebelles en critiquant un monstre aujourd’hui à terre4)Critiquer l’Eglise catholique au XVIIème siècle, oui, ça a de la gueule. Au XXIème, c’est risible tellement c’est commun, mêmes les ricaneurs lâches de rance Inter osent, qui sont l’incarnation de la bassesse sans borne au service du Pouvoir !, et qu’il y là plus de bêtise que de véritable pédophilie. Cela dit, ces appels à la transgression de l’âme, même s’il s’agit au début de bravades adolescentes, mènent vraiment à ce genre de choses, une fois que quelques-uns de ces petits abrutis bruyants à l’esprit brouillon, sont pris en main par des manipulateurs initiés qui savent ce qu’ils font et ce qu’ils peuvent faire d’eux jusqu’à les amener à accomplir la basse besogne dans les backrooms sanglants du Pouvoir.

La pédophilie n’est pas une sexualité alternative, elle est universellement condamnable car l’enfant mineur est un être encore peu constitué qui n’a pas à développer une sexualité avec des adultes mais, peu à peu, sans qu’on le sexualise à outrance et qu’on avance artificiellement une fausse maturité, avec des adolescents comme lui, avec qui il découvre et expérimente en toute innocence. A priori, ces articles devraient être dénoncés. Mais je veux surtout montrer ici le deux poids deux mesures de ce marchand, qui se permet de se laisser dicter ce qu’est un livre d’histoire ayant le droit d’être vendu et ce qui doit être mis à l’index, et qui peut en même temps diffuser ce genre de chose sans complexe (ou sans contrôle).

Photo d’entête : “Surprise” par Ralf Steinberger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *