(Sans en penser quoi que ce soit, mis ici de manière brute, pour permettre de créer le lien dans la thématique sur les réseaux criminels du pouvoir profond, l’ensemble des éléments est publié sur le site Internet de l’association rendez-nous nos enfants.)

Le témoignage des grands-parents, chez Tepa (2014)


Evidemment, ce n’est que le témoignage des grands-parents mais si ce qu’ils disent est exact, on peut voir comment fonctionnerait un réseau occulte couvrant des actes pédocriminels rituels. Nous avons un maçon (qui apporte des enfants), un employé de mairie, des gendarmes (dont au moins certains doivent savoir ce qu’ils font, quand d’autres suivent les ordres), deux avocats parisiens qui aident, un procureur, des juges, des membres de l’Education Nationale et des services à l’enfance.

Ceci est à comparer avec ce que disent les enfants du juge Roche dans le cadre de l’affaire dite Alègre du Sud-Ouest et avec ce qu’on vécu Audrey et son fils et Séverine Ravaut et son fils Amauris dans la région lyonnaise en 2017.

Lors des procès à Draguignan et Aix-en-Provence

Le délibéré du 20 février 2014, à Draguignan (audio) :

Le meurtre de deux gendarmettes à Collobrières : traquenard tendu à “Amidlisa” ? (2012)

Comment Stan Maillaud interprète le meurtre d’Alicia Champlon et Audrey Berthaut, en 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *