Elles sont jeunes et jolies. Elles ont des grands paysages échancrés qui mènent au nombril de leur combat. Elles sont de la « première génération à souffrir du réchauffement climatique », 5 sur 6 millions sur l’échelle de la victimologie1. La dernière à pouvoir arrêter le système et sauver le climat2, si si – elles n’ont pas la capacité intellectuelle de comprendre les rapports du GIEC3 et n’ont sans doute même pas connaissance des 20 pages pour les décideurs. Mais Sarkozy, Arthus-Bertrand et Gore leur ont dit en vidéo, entre deux pubs, Avatar et trois vidéos Youtube. Un peu comme Enthoven IV sait tout des chambres à gaz et de la Seconde Guerre Mondiale après deux films vus.4

Quand les adolescentes font de la politique…

Alors elles savent. En full société du spectacle HD compatible. Elles ont compris en écoutant Orelsan et Fauve comment on fait un truc cool. Elles secouent des mains, comme tous, comme les boomers qu’elles croient dépasser, mais avec des seins frais au milieu du secouement qui les rendent plus crédibles qu’une vulgaire Valérie Pécresse ou autre Ségolène Royal trop has been. Elles sont assez belles pour animer une séquence écologie sur Drahi TV ou être ambassadrices des pôles pour l’ONU. Elles sont parfaites. Elles nous feraient envahir la Pologne, mais non, ouf, elles veulent réveiller leur génération. OK. D’ac’. Macron va leur globibulger la poudre de perlimpinpin verte et elles avaleront tout, les taxes, l’éco-fascisme Bisounours, le LBD dans la gueule du vieux gilets jaunes qui polluent au diesel. Brune Poirson, aux seins aussi beaux et au minois parfait, qui speake good l’English et secoue bien des mains pour souligner ses trois points sur Paperboard, sera leur chèffe, bientôt.

Elles sont dans les sous-sols stériles de la compréhension politique, les reines des amalgames, de la guimauve et des formules ; mais c’est mignon. Manque une image de chaton, tout de même : on perd la ménagère du Parti Animaliste. Manque aussi un t-shirt Che Guevara, ce boomer exotique, pour choper les potes à Besancenot et partouzer l’égrégore émancipatoire vibrant. Elles mêlent un peu économie, climatologie et environnement, mais elles sont contre les méchants. Donc, ça va. Vive la vie. Mort aux cons. Sauf quand on les doit les sauver du Covid-19 en criant RESTEZ CHEZ VOUS !

Apple n’a qu’à se tenir tranquille, c’est plus beau qu’une pub Iphone, les Jedi de 18 ans sont là contre l’Empire. Soros les attend, les enfants sont prêts, assez mûrs pour tomber dans sa cagette d’ONG bienpensante. Essayez un “I want you to panic”, les filles ! La sodomie, vous acceptez ? Vous voulez faire One World II ? Est-ce qu’une d’entre vous s’est faite tripoter un jour et veut le pleurer en exclusivité pour lancer son livre émotion ? Accrochez la caméra, bien, mmm, super, j’ai un gros plan com’ planétaire pour vous !

Bref, des gamines sympathiques de la génération Neymar-Hanouna-Schiappa qui dégoulinent de pleurniche et nous sauveront des Méchants après 10 minutes de tempête utérine arrivant au sommet d’un “réveillons-nous”. Fort. Mai 68 ringardisé. Les Bolchéviques pulvérisés par tant de force politique. Va chier Lénine, les Lennon de la Y génération ont des caméras produits par des esclaves pour libérer le monde à 500 €. Amen ! Teen Power! Wake up!

Pendant ce temps Trump ne déclenche aucune guerre et lutte contre l’Etat profond aux EUA. Mais elles sont les HEROINES 2.0 du Greta love et puis le Pizzagate c’est pas beau, alors elles n’y croient pas. La guerre c’est mal, alors on ne fait pas de géopolitique dans la génération Iphone 11, trop ancien monde. On vote Obama, il fait du basket, trop stylé le keum. Bref, on les imagine bien réveillées les gamines, du réveil de ouf !

Et quand ce ne sont pas des jolis décolletés qui vous “réveillent” sans programme allant au-delà des slogans d’agence de com’5, c’est Norman fait de l’écologie, qui bouge ses mains et scande la coolitude pour te réveiller à son tour.

Ça déchire le swag, ça surfe la conscience ! Pouce en l’air, trop lol je m’abonne à ta chaîne poto de Youtube. Surréveillés les néo-jeunes !

Bon, allez, on ne va pas se le cacher, dans cette génération de héros 2.0, on préfère surtout leurs d’éco-poètes, qui ne prétendent à rien d’autre qu’à la beauté de l’art mais produisent la même chose, au fond, la prétention au moins :

Sérieusement, pourquoi est-ce qu’on préfère des vieux qui font leur potager et vivent traditionnellement sans appeler ça de la “permaculture”, ou qui prétendent changer quoi que ce soit, plutôt que ces petits connards arrogants qui sont les purs produits de la société du spectacle qu’ils croient combattre, aussi bêtes qu’un débunkers payés par le Système, aussi vendeurs qu’une Kardashian à gros cul et petit QI ?

Pourquoi on écoute la quadragénaire, Valérie Bugault, ses livres et son doctorat, plutôt que Léa-Emma-Vanille, qui a eu son Bac filé par la Déséducation Nationale en 2017 et sa caméra HD offert par papa pour chialer le réveil sur la montagne ?

Parce qu’on des vilains méchants pas cool trop boloss pouce en bas (mais ultra, même, s’il vous plait) et que même dans vos séries navrantes sur Netflix il en faut our que vous soyez encore plus valeureux et triomphants…

Photos d’entête : « Licorne » par CC-BY Missbutterfly

Notes

  1. Et venez nous emmerder les opposants au régime chinois ou les Palestiniens ! C’est la bourgeoise française qui a chaud et qui danse est au-dessus de vous dans la victimologie, à peine dépasser par la noire lesbienne du Texas. Les Tibétains, vous pouvez, vous vous êtes cool, votre religion elle onde bien le New World of Gaia !
  2. Avec trois pastèques ? (Référence de vieux con.)
  3. Personne au monde, en fait, à vrai dire.
  4. Pourquoi s’apprête-t-on à remplacer ces jeunes historiens et ces climatologues aussi bons, par des machines ? Quel gâchis !
  5. C’est con les gilets jaunes en cherche depuis plus d’un an, fifille la petite sœur de Mélanie Laurent et son révolutionnaire Demain, aurait pu leur donner des idées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.