Les nationaux-sionistes en France

(Attention, ceci n’est qu’un brouillon !)

On peut retrouver la théorie sur le national-sionisme sur la page dédiée au sujet.

Ici je ne confondrai pas les nationaux-sionistes, qui sont forcément des goyim1, avec les Juifs affichés ou marranes politiques, faux-nez du nationalisme. Ces derniers se divisent en trois catégories :

Dans les medias

Classé plus ou moins par ordre d’importance…

L’empire médiatique d’Altice France

Altice France, dirigée par l’Israélien Patrick Drahi, est propriétaire de plusieurs médias dont LibérationL’Express, BFM TV et RMC.

Comptant parmi les nationaux-sionistes invités récurrents sur les plateaux pour diffuser l’idéologie ou contrôler les limites de ce qui peut être pensé et dit explicitement (commissaires politiques) : Appoline de Malherbe.

Ring

Ring, c’est David Kersan (David Serra) et ceux qu’il édite : les Papacito, Raptor ou Laurent Obertone. En gros, ces suppôts du Likoud visent le public blanc de Luc Besson et les joueurs de jeux vidéos qui veulent faire ce qu’ils croient être de la politique…

Bref, on est dans le violence porn, pour jeunes – ou moins – adolescents qui rêvent de guerre et de revanche

Valeurs actuelles

Une position anti-musulmane primaire doublé d’un sionisme indéfectible.

Causeur

Causeur c’est surtout la gouaille d’Elisabeth Lévy, qui essaye tant bien que mal de reprendre le flambeau du regretté Philippe Muray. En support, Gil Mihaely. La ligne de Causeur se veut très politiquement libéral et républicaine mais souvent avec un double standard juif : on va reprocher aux différentes communautés dominées en France leur tentation communautariste, mais on met la sourdine pour parler du communautarisme juif, quand on ose le sujet. On dénonce le libéralisme, mais pas trop la “start-up nation” de Netanyahou à l’heure du néo-libéralisme (militarisme + économie de marché dérégulée). On critique la victimisation, mais personne pour dire que l’exploitation morale de la Seconde Guerre Mondiale par la tribu, ça a assez duré. Ad lib.

Et vous avez même un lavage de cerveau à 3450 € en Israël proposé dans le mensuel :

On imagine qu’il n’y a pas besoin de dépenser tout cet argent pour deviner, après avoir vu le miracle juif dans le désert de Cisjordanie (financé par le racket institutionnel des EUA et de l’Allemagne) et les méchants musulmans qui ne sont même pas un peuple dans la région, que l’enseignement des deux causeurs sera de dire que l’importation du conflit israélo-palestinien par les Maghrébins dominés des banlieues périphériques, c’est grossier. Qu’aller bombarder Hussein parce qu’il envahit le Koweit c’est bien et fidèle à la vocation droit-de-l’hommiste de la France, mais que faire de même en Palestine occupée pour défendre des gens qui se sont fait voler leurs terres, ce serait raciste et contraire à l’Histoire…

L’“équipe” de youtubeurs, derrière le Raptor (ex-Dissident)

Les commentaires d’Alain Soral, surtout lors des 13 premières minutes :

Revue de détail avant vacances ERTV [Juillet 2018]

Une vidéo de Marcel D. un soralien affiché, de qualité moyenne :

Marcel D. sur le Raptor, Papacito, Ring et Marion Maréchal (ex-Le Pen) [Septembre 2018]

La Nouvelle Librairie et Eléments

Dans les deux cas on trouve François Bousquet. (Et Alain de Benoist ?)

TV Liberté

La télévision en ligne est certes intéressante avec certaines bonnes émissions, mais elle est surtout là pour dresser la table à Eric Zemmour, Nicolas Sarkozy et Marion Maréchal. Position anti-musulmane primaire et pas un mot sur le sionisme ou le judaïsme : ces pleutres ont choisi le camp des forts, cachés derrière la peur du faux terrorisme.

Les néo-conservateurs goyim à la française

Les Nord-Américains ont leurs néo-conservateurs ex-trotskistes devenus des faucons belliqueux tous attachés à Israël, en France il y a des gens comme Guy Millière (Dreuz.info, Israël Magazine), Alexandre del Valle ou Ivan Rioufol.

Dans les partis politiques

Chez les sionisto-socialistes

(Le PS était plein de Juifs acquis à la cause tribale et israélienne, comme Laurent Fabius, Jack Lang ou Julien Dray. Aujourd’hui c’est Raphaël Glucksman qui doit gérer les restes du Parti Socialiste.)

Parmi les nationaux-sionistes du PS, citons le petit Faust ‘converti’ mais raté : Manuel Valls.

Chez les Républicains / le Likoud “français”

Nicolas Sarkozy

Exemples à trouver chez le Faust devenu l’omniprésident nerveux et adepte du karsher pour servir le choc des civilisations (et la guerre civile) à ses maîtres et co-religionnaires.

Christian Estrosi

Christian Estrosi c’est le playboy au fascisme décomplexé3, qui veut se servir de Nice comme d’un laboratoire national pour imposer un état sécuritaire virant au totalitarisme.

Eric Ciotti

Le Christian Estrosi chauve, même profil mais moins beau, donc il doit avoir moins de vote du côté de la bourgeoise niçoise ; sinon, c’est un clone politique.

Claude Coasguen

Je connais peu l’élu du 16ème arrondissement. Est-il juif de cœur par clientélisme politique (son électorat étant la bourgeoisie juive de son arrondissement) ou ignore-t-il un peu bêtement qu’il peut essayer de se convertir : certes, la religion juive se transmet par les gênes, via le sang de la mère, mais il peut aussi se convertir… Qu’il demande à Dany Boon comment on fait.

En tout cas, on entend parler de Coasguen uniquement lorsqu’il s’agit d’Israël, un peu comme son compère Meyer Habib, qui ne parle jamais rien d’autre que des Juifs et d’Israël ou des musulmans, pour leur cracher dessus.

Nadine Morano

Un peu à son corps défendant, on ne sait pas si cette poissonnière de Lorraine sait trop ce qu’elle dit.

Eric Raoult

Qui se souvient de ce petit personnage ?

Chainon manquant ?

Philippe de Villiers ?

Il est surtout anti-Islam et contre la disparition de la civilisation européenne, submergée par l’invasion migratoire décidée en haut lieu avec la petite main invisible de George Soros. Est-il pour autant pour faire de la France un Israël hexagonal et faire alliance inconditionnelle avec le

Nicolas Dupont-Aignan ?

Il a des positions anti-islam assez primaires et est bien trop lâche pour parler d’Isrël ou du lobby juif en France. Mais est-ce prudence politicienne ou a-t-il des positions pro-Israéliennes, voire prône-t-il une alliance politique qui en ferait un national-sioniste ?

Rassemblement National

Marion Maréchal

Marin Le Pen

Gilbert Collard

Groupes métapolitiques

Une partie de l’Action Française ?

(A voir, je ne les connais pas bien…)

Bonus : le lobby israélien en France

Petite vidéo où on retrouve des nationaux-sionistes comme Christian Estrosi, Claude Coasguen ou Appoline de Malherbe.

Photo d’entête : “GJ Paris Flashball Obey FlickrVdef” par Urban Nauth.

Notes

  1. Certes, c’est un peu ethnique mais il faut bien classer selon un critère. Du coup, je classe à part tous les Juifs français qui servent consciemment de passeurs entre les suprémacistes ethniques juifs et les nationalistes et conservateurs français. Mais, évidemment, tous les Juifs ne sont pas sur la position nationale-ethnique même si politiquement celle-ci est quasi-hégémonique à la Knesset, et si théologiquement, il semble bien que ce soit l’idéologie véhiculée par la Torah et ses commentaires.
  2. Il est tellement gros qu’il peut être un groupe à lui tout seul…
  3. Etat fort et alliance avec les capitalistes pour développe le collectiviste sur des bases non-socialistes.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *