Le Goy comme sous-homme

Laurent Guyenot, Du Yahvisme au Sionisme [2016]

Trois sources disparates qui montrent que certains Juifs (ou tous ?) pensent que les Juifs sont les vrais être humains, quand les Goyim ne seraient que des sous-hommes, voire des êtres intermédiaires entre l’animal et l’être humain…

Dans le Talmud

Par une autre de ces inversions qui sont la marque de fabrique du judaïsme, après la naissance du christianisme, le rabbinisme talmudique adoptera par imitation la croyance en l’immortalité de l’âme, mais sous une forme très particulière : seuls les Juifs auraient une âme divine, l’âme des Gentils étant “équivalentes à celle des animaux” (Midrash Schir Haschirim). Si “Dieu créa les akums [les non-Juifs] sous forme d’hommes” plutôt que de bêtes, dit encore le Talmud, c’est “en l’honneur des Juifs.” Les akums n’ont été créés que pour servir les Juifs jour et nuit. (…) Il ne conviendrait pas à un Juif d’être servi par animal, mais bien par un animal à figure humaine.” (Sepher Midrash Talpioth).
Laurent Guyénot, Du Yahvisme au Sionisme, p. 78

La judaïté est souvent présentée comme l’étalon de l’humanité. […] On lit ainsi que “le juif est plus proche de l’humanité qu’aucun autre”, de sorte que ”l’ennemi des juifs est l’ennemi de l’humanité” et que tuer des Juifs c’est ”assassiner l’humanité toute entière” (Elie Wiesel). Pire, “frapper un juif, c’est frapper Dieu Lui-même”, selon une phrase du Cardinal Aaron Jean-Marie Lustiger, tirée presque mot pour mot du Talmud (“Si un Goy frappe un Juif, il faut le tuer, car c’est comme frapper Dieu, Sanhédrin 58b). C’est pourquoi le terme “génocide” et l’expression crime contre l’humanité” durent inventés spécifiquement pour désigner le massacre des Juifs.
Laurent Guyénot, Du Yahvisme au Sionisme, p. 387

Dans le Zohar

Le Rav Dynovisz se référant au Zohar et à Rachi, pense qu’il y a sur terre deux types d’êtres à forme humaine. D’une part, les humains-animaux de types poissons, reptiles ou oiseaux, et Adam qui a créé le “6ème jour”  à l’image de Dieu pour enseigner sa gloire aux autres êtres humanoïdes. Comme Adam est apparu sur le Mont Sion et qu’il préfigure ce qui deviendra le peuple juif (25:00) et sa mission de peuple-prêtre, les Juifs sont bien les descendants de cet être né après les autres (ce qu’ils fêtent à Rosh Hashanah), quand les non-adamiques sont les les Goyim. Il ne s’agit donc même plus ici, à la limite, de racisme, au sens de hiérarchies entre des sous-groupes ethniques au sein d’une même race, mais un Juif qui considérerait les Goyim comme des êtres humains porteurs des mêmes droits et de la même valeur, serait une sorte d’antispéciste…

Voilà, on n’est même plus dans le schéma du peuple peuple élu et distingué parmi les peuples de la même race, à celui d’une race adamique ayant à dominer le monde, dont les Goyim, qui sont des sortes de quasi-humains ou de suranimaux… Les Juifs ont-il le droit de nous lancer des cacahuètes, Dyno ?

Jacques Attali

Après tout cela, comment entendre ce que dit ci-dessous Jacques Attali, celui qui fait les président de la république judéo-maçonnique et qui écrit les traités européens en se vantant de ne pas avoir prévu qu’on puisse en sortir, bref un des maîtres non-élus de l’Europe :

Fait-il remarquer que, lui, ne fait pas de différence entre Juifs et Goyim et récuse ce racisme ? Ou au contraire, comme le Rav, veut-il dire par « des êtres humain ou des Juifs, ce qui revient au même pour moi », que pour lui être humain = Juif ?

Qu’il considère les êtres humains comme des animaux est connu, puisqu’il veut les pucer comme n’importe quel objet ou animal, pour pouvoir les tracer et les gérer :

Mais d’après lui, les porteurs de l’étoile jaune et/ou de kippa, seront-ils traités à la même enseigne que les Goyim ? Pucera-t-on aussi les gens à Jérusalem ou en Palestine occupée, ou seulement les autres, les hommes-poissons, les hommes-serpents, les hommes-animaux ou les hommes-oiseaux ? Ou ne pucera-t-on que les Juifs noirs, voire les Séfarades qui sont quand même, pour beaucoup d’Ashkénazes, des sous-Juifs ? Quelle est la conception exacte de ce Nazisraélien très actif politiquement ? Je ne sais pas si on a hâte de le savoir en acte, déjà qu’il promouvait l’eugénisme et l’euthanasie pour les gens de plus de 65 ans (donc lui aussi, maintenant, rappelons-le), mais ce serait intéressant de savoir ce que cet activiste voudrait nous réserver.

C’est en contemplant cette lucarne sur le monde arriéré, qu’on est heureux du fait que Jésus soit arrivé afin de sortir l’humanité de cette vision du monde raciste, et qu’il a apporté le salut pour tous. Prions pour la conversion de ces gens qui vivent dans la haine et le mépris des autres, et qui poursuivent une mission malsaine et fausse qui ne mène qu’à la Troisième Guerre Mondiale.

Photo d’entête : “Happy Fourth of July 2013!” par JD Hancock

Laisser un commentaire