Grand Frère s’amuse sur Internet

Deux vidéos montrent comment Youtube supprime les j’aime (pouces bleus) mis par les utilisateurs afin que certaines vidéos malpensantes ne puissent pas apparaître dans les vidéos mises en avant pour leur bon score, ou comment les GAFA manipulent leurs algorithmes. Ca manipule à mort sur le net !

Le témoignage de Vincent Lapierre

[Mise à jour : la vidéo initialement partagée ici ne l’est plus, le compte de Vincent Lapierre ayant été un moment supprimé de Youtube avec ces sempiternelles phrases non-explicatives :

Ce compte a été clôturé, car nous avons reçu, à plusieurs reprises, des réclamations de tiers pour atteinte aux droits d’auteur concernant le contenu publié par cet utilisateur.

On a compris ce qui s’était passé en allant sur le site du Media pour tous :

Notre chaîne YouTube Le Média pour Tous vient d’être clôturée en raison d’avertissements massifs de la part de l’association Égalité et Réconciliation. Ils revendiquent la titularité des droits d’auteur sur treize « reportages de Vincent Lapierre » ainsi que sur le générique de ces reportages qui contiendrait « des sons et des images appartenant à E&R ».

Du règlement de compte interne, Soral n’ayant pas encore terminé de châtier le social-traître.

Vincent Lapierre expliquait donc dans cette première vidéo, écran à l’appui, comment le nombre de “j’aime” montait puis retombait subitement, remis à zéro par des mains invisibles de la manipulation dans les locaux d’Alphabet (ou des petits Chinois chez qui ils délocalisent ces basses besognes, peut-être…). Je remets la vidéo dès qu’elle est de nouveau disponible ici ou là.]

Le témoignage de Jules Ngan

Même procédé, donc.

Youtube, le 1984 même pas subtile et décomplexé, effectué à la truelle pleine de merde, pour créer de jolis murs en le réel et le monde fantaisiste qu’ils veulent créer autour de nous.

Publié le 31 octobre 2018 – mis à jour le 8 janvier 2019.
Photo d’entête : “The David Party” par David Blackwell.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *