Comme mon commentaire et d’autres de la même teneur, apparemment, sont censurés sur le site d’Egalité et Réconciliation, je me permets de le remettre ici en faisant remarquer qu’on a l’impression que l’entretien n’a pas été réalisé par Vincent Lapierre et Xavier de Faits & Documents, puisqu’on entend une voix de personne plus âgée par moment, qui semble celle de la vraie personne qui mène l’entretien, alors que les voix de Vincent Lapierre et Xavier semblent avoir été ré-enregistrées par-dessus, en studio.

Ce n’est pas en soi très grave par rapport au fond, mais si le fait est avéré ce serait tout de même un cas Patrick-Poivre-d’Arvorien de faux entretien :

Ceci casserait une certaine confiance accordée à VL, et celle-ci serait bien plus grande que le petit gain d’image d’avoir “obtenu” un entretien avec le fondateur du Front National, alors que celui-ci semble les accorder assez facilement depuis la publication et le succès du premier tome de ses mémoires.

Ceci n’est pas dit pour enfoncer Egalité et Réconciliation, ni que Jean-Marie Le Pen m’intéresse plus que cela. Seulement, je refuse la logique des communistes – que Jean-François Revel dénonçait sans relâche – consistant à ne surtout pas critiquer les siens ou ses compagnons de route sous prétexte de faire alors le jeu de l’ennemi, quitte à tout gober. La même indépendance d’esprit qui pousse les gens libre à se contrefoutre des interdits républicains ou des mises à l’index de la part de donneurs de leçons aux doigts qui sortent de là où ils peuvent aller se le coller à nouveau, ils l’utilisent à être exigeants avec leurs amis ou leurs compagnons de route. Et E&R ferait mieux de répondre aux rumeurs et aux commentaires qu’à les censurer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *