Vidéo-clips et cinéma muet

C’est étonnant, au 21ème siècle, avec certains vidéo-clips, on a réinventé le cinéma muet. Ici, sans un mot, ce clip raconte l’histoire d’une jeune nord-américaine blanche, toujours nue ou presque, qui va se faire sauter par son bellâtre de copain au lieu de s’inscrire à la faculté, et qui se retrouve plaquée et sans rien dans un univers misérable, alors qu’elle avait une porte de sortie pour se sortir de ce monde de petites maisons, de chômage et d’alcool. En parallèle, un adolescent noir, tout aussi pauvre, se souvient de son père sans doute défunt, veille sur son petit frère et sa mère dépressive en essayant de ne pas perdre ses nerfs tout en travaillant dans un boulot sordide. Je ne sais pas où a voulu en venir le réalisateur mais c’est du cinéma des années 1920-30 avec une musique néo-blues électrique et vraiment bonne :

Gary Clark Jr., “When my train pulls in”

Pour comparer, voici Nosfératu [1922] de F. W. Murnau, avec une musique réactualisée :

Photo d’entête : “Networked Independents Cinema Theature, by Steven Guerrisi and Sarah Wan” par Steven Guerrisi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *