Après l’article qui présente le projet constructiviste de Grande Réinitialisation, voici trois voix différentes qui analysent ce projet.

Théologique catholique (et eschatologique), par Adrien Abauzit

« Grand Reset, suite de l’affaire Viganó », Radio Athena, 18 décembre 2020

Spontanéiste, par Philippe Fabry

« Le Grand Reset et la société de demain » ; Radio Athena, 30 décembre 2020

Souverainiste, par Philippe Murer et Pierre-Yves Rougeyron

« Le Grand reset » ; Cercle Aristote – 27 janvier 2021

Où on voit tout de même que Pierre-Yves Rougeyron n’a pas lu assez Hayek : il n’eût pu pas faire de lui un constructiviste tel qu’il le présente là. Il n’a pas compris non plus le projet de la Société du Mont-Pèlerin, qu’il pense peu ou prou comme une sorte de Société Fabienne libérale.

Photo d’entête : “Destruction” par Barry Mulling

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.