Dans un film hollywoodien, le justicier solitaire lutte contre tous et finit par vaincre le mal ligué contre lui, malgré la triche, le mensonge, la violence, la menace, l’argent, la collusion des forces, etc. Et tout le monde prend sa dose d’adrénaline et ressort content de la salle.

Dans la vraie vie, le justicier s’impose à la présidence des Etats-Unis malgré l’hostilité des membres de son bon vieux parti corrompu, il fait des miracles pendant quatre ans, ne déclare aucune guerre et en règle d’autres, lutte contre la fausse science et les projets mondialistes faux et fous, se défait d’accusations stupides, de témoignages malveillants, des hordes de jeunes idiots manipulés et de fascistes dans les rues, il met des milliers de pédophiles en prison et ouvre l’affaire Epstein, puis se fait réélire avec succès et une grande humiliation pour ses adversaires nuls et de mauvaise foi…

Mais les méchants se sont appelés « les gentils », alors les couillons qui regardent des films hollywoodiens ne savent pas qu’ils ne le sont pas et hurlent comme des chiens avec la meute des menteurs, quand le vol a lieu … Ça tient à peu de chose, hein ?

Mais c’est aussi pour ça que les gens aiment beaucoup s’attaquer tous les trois jours aux Nazi morts plutôt qu’aux vivants, en sachant que les défunts ne viendront pas leur botter les fesses, et qu’ils auraient passé probablement plus de temps à lécher les leurs en 40 qu’à les combattre… Au fond, Hollywood permet aux gens de se mentir à eux-mêmes, de se jouer des rébellions factices et par procuration qui masquent leur lâcheté. Il n’y a qu’à voir comment en cette fin de semaine du 7/8 novembre 2020, quand Joe Biden a proclamé sa fausse victoire après une fraude massive, les gens se sont empressés de le célébrer en s’asseyant sur toute morale, sur toute probité, dans un aveuglement volontaire et coupable, qui montre assez la vérité de crapules.

Mais, rassurez-vous, prenez des pop corns, la série Trump continue, Netflix est vraiment nulle à côté, et les nouvelles saisons du vrai monde promettent d’être passionnantes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *