En attendant que j’écrive l’analyse de Salò ou les 120 Journées de Sodome et la réflexion sur l’étrange mort de Pier Paolo Pasolini, en 1975, voici une note de lecture que j’ai trouvé très intéressante, de Michel Drac, publiée en février 2017, sur les Ecrits corsaires de Pasolini :

On peut continuer avec la présentation du même recueil de textes par Alain Soral :

Enfin, une critique de Salò par François Chalais :

Photo d’entête : “friuli 2011” par ho visto nina volare.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *