Après avoir vu le mouvement dit des « gilets jaunes » comme un mouvement spontané en écoutant Henry de Lesquen dialoguer1)Enfin, soliloquer avec quelqu’un en face de lui…, prenons le contrepied et tentons de voir s’il ne pourrait pas être une manipulation organisée par l’oligarchie mondiale et si nous n’assistons pas là à un billard à trente-trois bandes, à la veille de ce samedi 8 décembre 2018, où on nous annonce le déferlement des cités armées venus piller le centre-ville, pour créer enfin la guerre civile qu’Eric Zemmour prépare et attise depuis si longtemps, avec l’appui logistique de tous les médias (et même sa censure promotionnelle).

En effet, on est nombreux à se poser la question du caractère spontané, tout de même, de ce mouvement. Entre la Jacline Mouraud, medium louche sortie de nulle part et apparemment proche du Système comme on pouvait le voir sur Youtube, et son message à 5 millions de vues qui a très bien pu être monté artificiellement2)Youtube sait bien descendre les compteurs aux gêneurs… pour servir d’étincelle car savamment relayé par les médias, ou encore Christophe Chalençon, apparemment un escroc endetté qu’ils ont bien pu acheter et à qui Bercoff donne notamment le micro de Sud Radio, bien que le type soit dénoncé par tous les gens qui l’ont côtoyé et qu’il ne représente que lui-même… oui, tout ça peut sentir la nouvelle manip’. L’acte 2 de Manip’ 68ou l’acte, 3 si on remonte au coup d’Etat de 1789… Il se peut très bien que l’Etat profond ait eu des sondages sur les résultats des élections européennes de mai 2019 et ait activé un plan pour éviter la grosse déculottée qui attend En Marche ! et les partis affidés à l’agenda luciférien des Rockefeller-Rothschild, via l’ONU.

Le scénario grec (Syriza)

Il faut donc se demander si la série de provocations de la part du Pouvoir, commencée par la minable et trouble “affaire Benalla”, n’avait pas pour but de provoquer le peuple, d’attiser sa colère pour aboutir à la démission du petit fusible Manu le Minus au début de 2019, afin qu’un gouvernement du type de Syriza (en Grèce) soit nommé. Nommé avant les élections européennes il pourrait contenir le vote contestataire et utilisé pendant cinq ans à faire la même politique qu’aurait fait Manul, mais en douce, donc de manière bien plus efficace…3)Une fois qu’on a compris le caractère tout à fait secondaire de Macron, le peuple en jaune devrait laisser tomber ces diatribes contre Manu et nommer ses vrais ennemis, arrêter les « Macron démission » (au contraire, que ce petit pion reste encore un petit moment) pour préférer des « Juncker en Enfer ! » ou « Cette ONU, on n’en veut plus ! » Comprendre qui est l’ennemi derrière l’écran de propagande des médias, c’est déjà gagner une bataille. C’est ce qu’imaginait pendant un temps Alain Soral.

Cependant la perquisition-spectacle dans les locaux de la France Insoumise, si elle devait peut-être servir à victimiser le Chavez du Grand Orient de France, en même que Benalla échappait à la justice4)On avait donc le schéma des Méchants impunis contre les Gentils insoumis, parait après coup ressembler à un piège destiner à lui faire péter les plombs et le discréditer. Comme il est tombé dedans les deux pieds joints et que sa sortie sur « la République c’est moi ! », montre assez pour quel genre de Staline celui-ci se prendrait une fois arrivé à la tête de l’Etat, il ne parait plus crédible en tant qu’homme. Il y a bien le brave et sympathique François Ruffin, qui fait de l’ombre à l’amant de la directrice de campagne Sofia Chikirou, mais celui-ci n’a pas – encore – les épaules.

Et puis le marionnettiste le plus proche des banquosidents français depuis 40 ans, Jacques Attali, a dit qu’il connaissait le nom de la prochaine femme banquosidente, donc il vaut mieux regarder du côté de Marion Maréchal et de Christine Lagarde…

Le scénario national-sioniste via la guerre civile ethnico-confessionnelle

Jusqu’à la Netanyahou française : Marion Maréchal

L’idée serait, après une période d’embrasement, de faire entrer les cités maintenues depuis 50 ans aux abords de Paris et vivotant de plans toujours plus inutiles, dans le jeu. Voici comment Jules Ngan imagine le chaos provoqué le samedi 8 décembre à Paris :

Une fois n’est pas coutume, je vais relayer la vidéo de quelqu’un dont je partage le fond de pensée mais qui ne me semble jamais assez profond pour le relayer. Là, en attendant l’analyse de Michel Drac, je trouve qu’il donne à réfléchir et voici le scénario qu’il envisage :

Il est vrai qu’on sent bien que les marionnettistes veulent la guerre civile. Il serait bien de ne pas leur offrir sur un plateau et ça va se jouer probablement au degré de conscience sociale et politique qu’à pu atteindre les cités, si elles ont compris qu’elles avaient servi, notamment avec SOS racisme ou Canal +, et si elles sont résolues à ne plus servir l’oligarchie qui les manipule.

Pour éviter cela, peut-être vaudrait-il mieux faire la grève générale, dès le samedi 8 décembre, plutôt que de participer à un échauffement voulu et programmé par les provocations volontaires des uns et des autres, dans une cacophonie bien orchestrée. Ordo ab chao.

Jusqu’au faux De Gaulle : Pierre de Villiers

Ce deuxième sous-scénario n’est pas incompatible avec le premier, il est même possible que de Villiers serve de dirigeant transitoire entre Manu et Marion. Je vous laisse lire les analyses sur Egalité et Réconciliation (« De la lutte des classes à la guerre civile ? ») ou sur Panamza. Il est vrai que lorsqu’un agent de la colonie juive de Palestine et un agent juif des EUA sont dans le coup pour promouvoir la solution du général qui vient juste de sortir un livre qui lui permet de faire la tournée des plateaux des médias oligarchiques prêts à lui cirer les pompes, ça pue l’arnaque à mille kilomètres… Le vrai marqueur serait le dirigeant qui promette de sortir de l’OTAN…

*

La question qui reste au-delà de tout ça est alors : un coup peut-il échapper spontanément à ses promoteurs ? Laurent Guyénot explique dans ses livres sur JFK ou le Yahvisme comment le Mossad sait pirater un faux attentat, notamment celui du 11 septembre 2001, personne dans l’armée française ne pourrait pirater une manipulation national-sioniste pilotée par le Likoud ?

Photo d’entête : « Sous le plus grand chapiteau du monde (partie 1) » – Claude Lévêque (Pyramide du Louvre, Paris) – Lightning in Pei’s pyramid par Max Sat

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *