Lev Davidovitch Bronstein dit Trotski

Je rajoute un élément : le Chili fut le premier laboratoire de l’oligarchie mondiale post-Seconde Guerre Mondiale. La Chine depuis 1989 est le second, et on peut estimer que l’entrée de la Chine dans l’OMC était destinée à nous rendre dépendant de la Chine, et maintenant, avec le coronavirus « choc » , d’étendre le modèle de crédit social chinois au monde entier sous l’égide de l’ONU (même en l’appelant différemment).

Rajoutons encore que Bronstein est Goldstein dans 1984, donc Théorie et pratique du collectivisme oligarchique avait prévenu de tout. Orwell n’a jamais rien dénoncé, on lui a donné la tâche (comme H.G. Wells ou aujourd’hui Harari) de prévenir, afin de laisser aux peuples le choix de s’y opposer, ou d’aller à l’abattoir sans rien dire. Beaucoup de gens se sont contentés de voir que 1984 avançait et ce sont cru malins de l’avoir fait en allant se coucher le soir ; mais ils n’ont rien fait pour que ça recule, souvent, ils sont donc coupables et doivent vite se racheter en passant à l’action : en urgence, créer des communautés proudhonniennes ou d’une communisme de bricolage et de bon sens pour passer les premiers mois de la crise, avant de se réorganiser localement plus durablement (sur des bases plus capitalistes, puisque le communisme ne fonctionne pas à moyen terme).

Photo d’entête : “León Trotski” par Salvador Medina

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *