La Jéripublicho française tombera elle aussi

Jéricho était fermée, barricadée devant les Israélites. Personne n’en sortait et personne n’y entrait. L’Eternel dit à Josué : « Regarde, je livre entre tes mains Jéricho et son roi, ainsi que ses vaillants soldats. Faites le tour de la ville, vous tous les hommes de guerre. Faites une fois le tour de la ville. Tu agiras ainsi pendant six jours. Sept prêtres porteront sept trompettes retentissantes devant l’arche. Le septième jour, vous ferez sept fois le tour de la ville et les prêtres sonneront de la trompette. Quand ils sonneront de la corne retentissante, quand vous entendrez le son de la trompette, tout le peuple poussera de grands cris. Alors la muraille de la ville s’écroulera et le peuple montera à l’attaque, chacun devant soi. » Josué, fils de Nun, appela les prêtres et leur dit : « Portez l’arche de l’alliance et que sept prêtres portent sept trompettes retentissantes devant l’arche de l’Eternel.» Puis il dit au peuple : « Marchez, faites le tour de la ville et que les hommes équipés passent devant l’arche de l’Eternel. » Lorsque Josué eut parlé au peuple, les sept prêtres qui portaient les sept trompettes retentissantes devant l’Eternel se mirent en marche et sonnèrent de la trompette. L’arche de l’alliance de l’Eternel allait à leur suite. Les hommes équipés marchaient devant les prêtres qui sonnaient de la trompette et l’arrière-garde suivait l’arche. Pendant la marche, on sonnait de la trompette. Josué avait donné cet ordre au peuple: « Vous ne crierez pas, vous ne ferez pas entendre votre voix et il ne sortira pas un mot de votre bouche jusqu’au jour où je vous dirai: ‘Poussez des cris !’ Alors vous pousserez des cris. » […] Josué se leva de bon matin et les prêtres portèrent l’arche de l’Eternel. Les sept prêtres qui portaient les sept trompettes retentissantes devant l’arche de l’Eternel se mirent en marche et sonnèrent de la trompette. Les hommes équipés marchaient devant eux et l’arrière-garde suivait l’arche de l’Eternel. Pendant la marche, on sonnait de la trompette. Ils firent une fois le tour de la ville, le deuxième jour, puis ils retournèrent dans le camp. Ils agirent de même pendant six jours. Le septième jour, ils se levèrent de bon matin, dès l’aurore, et ils firent de la même manière sept fois le tour de la ville. Ce fut le seul jour où ils firent sept fois le tour de la ville. La septième fois, comme les prêtres sonnaient de la trompette, Josué dit au peuple : « Poussez des cris, car l’Eternel vous a livré la ville ! La ville sera vouée à l’Eternel, elle et tout ce qui s’y trouve. Mais on laissera la vie à Rahab la prostituée et à tous ceux qui seront avec elle dans sa maison, parce qu’elle a caché les messagers que nous avions envoyés. […] Le peuple poussa des cris et les prêtres sonnèrent de la trompette. Lorsque le peuple entendit le son de la trompette, il poussa de grands cris et la muraille s’écroula. Le peuple monta dans la ville, chacun devant soi. Ils s’emparèrent de la ville et vouèrent à la destruction, en le passant au fil de l’épée, tout ce qui s’y trouvait : hommes et femmes, enfants et vieillards, jusqu’aux boeufs, aux brebis et aux ânes. Josué dit aux deux hommes qui avaient exploré le pays: « Entrez dans la maison de la femme prostituée et faites-en sortir cette femme et tous les siens, comme vous le lui avez juré. » Ils brûlèrent la ville et tout ce qui s’y trouvait. […] Ce fut alors que Josué jura : « Maudit soit devant l’Eternel l’homme qui se lèvera pour reconstruire cette ville de Jéricho ! »

Josué 6

Message à Attali : ta Jéripublico finira aussi par tomber. Mais nous ne sommes pas des brutes tribales et haineuses, nous. Jésus n’a pas lynché la femme adultère : on te laissera en vie toi et toutes tes putes ! En attendant le(s) peuple(s) jaune(s) payent leurs tournées de fifres et trompettes !

Au Louvre par Dominique Archambault

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *