Pour tenter de répondre à la question et de vous faire une idée, je vous propose deux documents.

L’émission « L’ombre d’un doute »

Entre parenthèse, un commentaire que je partage et qui a – comme tout le monde je suppose tellement c’est gros – noté le hiatus entre le documentaire et les commentaires qui ont suivis :

Il y a néanmoins un fait qu’oublie de signaler ce monsieur, c’est qu’au moins un des trois invités-plateau de Frank Ferrand, Christophe Bourseiller, est lui-même franc-maçon de la GDLF – avec des hauts et des bas, certes – mais ce qu’on se garde bien de nous dire lors de l’émission1, lui-même se contentant d’ironiser sur les conspirationnistes2 en présentant un livre publié sous Vichy… et donc si c’est publié sous Vichy c’est faux (rires entendus).

Le témoignage de Robert Ambelain

Pour Robert Ambelain, grand maître de l’obédience Misraïm, il n’y a aucun doute que Napoléon Bonaparte était franc-maçon, et il précise même qu’il était de l’obédience Memphis (à partir de 13:51) :

Bibliographie

COLLAVERI François, [1983] La franc-maçonnerie des Bonaparte, Paris, Payot, 322 p.
——— [2003] Napoléon franc-maçon ?, Paris, Tallandier, coll. Bibliothèque napoléonienne, 300 p.
DOUAY Abel et HERTAULT Gérard, [2011] Franc-Maçonnerie et sociétés secrètes contre Napoléon : Naissance de la nation allemande, Nouveau Monde Editions, 463 p.

Photo d’entête : “Napoleon” par keith.bellvay

  1. Et ce même s’il ne s’en est pas caché par ailleurs, en écrivant un livre Un maçon franc : Récit secret, en 2010.
  2. ce qui ajoute encore de l’eau au moulin du judicieux commentaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *