Ayant un bloqueur de publicités grâce au navigateur Opera, je regarde régulièrement Youtube (en attendant que les concurrents se développent, comme Solid.tube) sans être gêné par les annonces imbéciles. C’est donc une de mes principales sources de (ré)information. Pourquoi sélectionné-je celles-là et pas d’autres ; aucune idée, sans doute avais-je un commentaire à rajouter, c’est tout. (Hors actualité française de décembre 2019)

Le mensonge des inégalités salariales hommes/femmes (L’Enquête #2) – Raptor ex-dissident

13 décembre 2019

Thibault Kerlirzin : Soros l’Impérial – Cercle Aristote

Après avoir lu le livre de Pierre-Antoine Plaquevent sur György Schwartz (George Soros) publié au retour au sources, et vu déjà la conférence de Thibault Kerlirzin sur la Soros Connection voici une présentation de Soros l’Impérial écrit par ce dernier :

A lire, donc, et ce sera très intéressant de comparer les deux livres.

Les hérésies de François 0 – Radio Regina

Habemus Papachamam

Conseillée par Adrien Abauzit, je suis allé écouter Radio Regina, et notamment cette émission sur les hérésies de Bergo(go)glio.

Il est dommage que Janek, l’animateur, n’ait pas préparé son émission (au point de ne même pas connaître le titre du livre de son interlocuteur) et soit assez immature, s’exprimant djeun’s (tics de langage pénibles : « tu vois », « quoi », « tu vois, quoi », « hein », « voilà », « bon », « tu vois ce que je veux dire ? », « c’est chaud » ; un vocabulaire faible ponctué de « trucs », « ouais ouais » et de cris de vieille bonne-femme à cerf-tête outrée (« oh lala », « pfff », « n’importe quoi ! ») et ricanant trop souvent au lieu de guider l’échange pour qu’il soit le plus intéressant possible. Il en reste néanmoinz quelques points intéressants de cette heure, notamment grâce à Pierre Joly.

Le RDV de la réaction, d’Adrien Abauzit, sur les éditions Altitude d’Adrien Abauzit par et avec Adrien Abauzit – Radio Athena

https://www.youtube.com/watch?v=imZTry2T-z8
Le RDV de la réaction du 9 décembre 2019

Bien que le sujet de l’émission d’Adrien Abauzit soit sa propre maison édition qui publie principalement les livres d’Adrien Abauzit, cet Adrien Abauzit revient cependant brièvement sur la question juive, afin d’ironiser sur les judéocentrés qui voient la main invisible des Juifs derrière de nombreux évènements historiques ou dans le fion de nombreux hommes politiques qu’ils peuvent ensuite faire parler selon leur bon vouloir.

Il a pourtant travaillé longuement sur une affaire, l’affaire Dreyfus, où la judéité de l’accusé a été instrumentalisée, pour en faire une question politique et sanctuariser les Juifs (en même temps qu’aux EUA le lobby s’attachait à rendre les Juifs incritiquables, avec l’AIPAC), bien avant la seconde guerre mondiale et la religion shoatique qui lui a succédé.

Rappelons à l’avocat fanfaron, qu’au Pr. Faurisson, à Roger Garaudy, à Serge Thion, aux camarades de l’AAARGH ou de la Vieille Taupe, on avait aussi commencé à répondre, avant de les faire taire. J’ai donc hâte que le lobby pas important fasse passer une loi cristallisant la version autorisée de l’affaire Dreyfus, l’unique qu’on pourra enseigner, et que cette loi cadre les questions qu’on pourra poser autour de cette affaire. Ils n’ont pas un institut alacon, à Jérusalem, qui a pondu une version officielle internationale, qu’un larbin goy ambitieux fera voter à l’Assemblée républicaine, comme pour la définition de l’antisémitisme ? Il a noté, le petit coq qui fait son mariole dans son studio devant la charmante mais bien gentille Victoire qui ne répondra à ses questions que par un sourire gêné, que ce ne sont pas des arabo-musulmans en France (ceux qu’il méprise si ignoblement), ni même d’Arabie Saoudite ou d’Egypte, que viennent des lois qui s’imposent à la France, mais une certaine religion qui rend fou ? Abauzit n’ira pas se faire juger, comme Eichmann, à la cour internationale du futur Empire du Peuple Prêtre et Elu à Jamais, à Jérusalem, mais qu’il fasse attention : il ne fait pas bon être pétainiste et antidreyfusard dans l’annexe française de la Rothschildie. On en reparlera…

PYR/Lapierre, ou les chauffeurs de salle du vrai débat attendu Zemmour/Soral – Le Media pour tous

Vous ne comprenez pas ce que Pierre-Yves Rougeyron dit tous les mois dans ses longs entretiens de plus d’une heure ? Vincent Lapierre prête son micro à l’orateur pour une session de rattrapage sans aucune plus-value par rapport aux vidéos publiées par le Cercle Aristote, tant les questions de Lapierre sont absentes, et fades quand il y en a :

Il est sérieux, il est grave, il est Pierre-Yves Rougeyron

Et bien sûr pas un mot sur Soral et la stratégie de réconciliation nationale… Il est sympa ce P.Y.R. avec « ses équipes » (la crème, l’élite, la relève), majordome sérieux adepte du doubler-chuchoter-prendre un air grave, qui n’est là que pour laver ses costumes à Zemmour, lui dérouler le tapis rouge sous ses pieds et faire croire aux ouvreuses du théâtre qu’il est l’acteur principal de la pièce. Le nationalisme bouddhiste qui offre ses fesses à Tel Aviv : belle France.

Donc 1:37:51 pour un laquais, ça fait long ! Vivement l’entretien avec Eric Fiorile pour parler du coup d’Etat qu’il prépare avec « ses troupes » ! Non allez, sérieusement, vivement un débat Zemmour / Soral et qu’on arrête avec les premières parties qui mettent l’eau à la bouche mais ne nourissent pas ! Je ne veux pas faire du délit de sale amuse-gueule, mais fin de l’apéro, les amis, on veut de la viande, qu’on attaque un peu la chair des débats ! [04/12/2019]

Gnose toujours… ! – TV Liberté

Un gentil papi qui cache un coupeur de têtes…

Jean-Louis Harouel est posé et intéressant, et je partage ses positions sur le gnosticisme, les droits franc-maçons de l’Homme et le destin funeste de l’Eglise Novo Ordo de Bergoglio et sa clique d’homosexuels, mais je ne comprends pas son attachement à la peine de mort.

Mon refus de la peine de mort est sans doute plus dû à des considérations toutes hayekiennes sur la faillibilité humaine, la possibilité d’erreur judiciaire, la peur du procès politique et du montage par des agences secrètes, sociétés secrètes ou groupes d’influence. Quand on voit comment la justice traite les suicides plus que douteux, on hésite à donner le loisir de prononcer des peines irréversibles à des corrompus…

La nécessaire humilité pousse Hayek à se méfier des décisions humaines, mais, certes, en matière de justice et de droit, l’ordre spontané (et encore moins l’outil du marché), ne sont pas applicables. Et quand bien même les juges sont des commissaires politiques larbinant pour le pouvoir et les groupes d’influence, il faut tout de même croire en la justice et l’Etat de droit et se battre pour qu’il soit respecté. Néanmoins, je trouve spécieux et talmudique sa défense de la peine capitale.

Pour ma part, je n’ai pas hâte que des juges puissent tuer des pauvres pour satisfaire le populo et la bourgeoisie bienpensante (ou l’inverse, de riches pour satisfaire le populo revanchard), pendant que des banquiers peuvent affamer et tuer des peuples en n’ayant qu’à souffrir quelques petits sermons de temps en temps (si tant est que le banquier aille à la messe1). A mon sens, un Chrétien doit lutter de la même façon contre la peine de mort, l’avortement, l’euthanasie, les rites sataniques (dont les sacrifices d’enfants ou de spectateurs de concerts de musique) ou les exécutions extra-judiciaires. Que Victor Hugo et Robert Badinter soient des manipulateurs, certes. Que le socle de la justice repose sur le droit collectif de tuer, est plus que douteux. Le juge n’est là que pour assurer le bon fonctionnement de la société, faire payer les coupables et écarter du groupe les dangers ; les âmes, il revient à Dieu de les juger.

Etrange ce monde où même les Catholiques veulent tuer, moins que les gnostiques, oui, mais enfin, tuer tout de même, hors cas de guerre : quelle outrecuidance ! TV Liberté est aplatie devant Zemmour, je ne croyais que ce n’était que lâcheté ; ils sont peut-être très judéo-chrétiens, en fait, ou chrétiens judaïsés… [03/12/2019]

Note

  1. Ou, plutôt, à la synagogue, mais là on lui dira que ce n’est pas trop grave. Une petite repentance, un chèque à la maison-mère et qu’est-ce que la vie de quelques millions de non-élus, après tout ? Va et ne te fais plus pincer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *