On avait évoqué, en novembre 2020, dans le billet « Réflexions sur Hollywood et la vraie vie », le hiatus flagrant entre ce que présentent les films nord-américains, à savoir un héros seul contre le Système corrompu mais qui l’emporte à la fin, ou bien qui perd en emportant l’adhésion morale etContinuer la lecture