“Impfstoff macht frei” (oder nicht)

Nous allons tout doucement vers une obligation vaccinale en France, quand bien même Manu le minable avait juré qu’elle ne le serait jamais. Mais nous savons que ces parasites politicasseurs et marionnettes de l’oligarchie mondiale n’ont aucune parole et que leurs promesses ne valent que pour des séquences assez courtes, temps pour eux de mettre en place la rhétorique nécessaire à l’avancée de leur agenda ou de gérer la temporalité de la psychologie des foules.

Mai 2021

En avril et mai 2021, ceci La Croix du Sud l’avait déjà très bien compris, ce qu’on trouve dans sa capsule #46 :

Ainsi que dans sa capsule #43 de la Croix du Sud sur la « nouvelle normalité », qui n’est rien d’autre que l’anormal pérenne [23 avril 2021] :

Dans L’Opinion, le 2 mai 2021, Eric Le Boucher écrivait :

Dès que le nombre de doses disponibles sera suffisant, qu’on sortira de la pénurie, il faudra ouvrir le débat en grand d’une obligation vaccinale. Personne ne sera en sécurité tant que tout le monde ne l’est pas : ce principe est à la fois scientifiquement clair et moralement engageant. Refuser de se faire vacciner par peur (des effets secondaires), par croyance (la foi qui interdirait) ou par volonté de « conserver sa liberté de choix » entretient le péril collectif. […]

Si la détermination des antivax ne plie pas et si leur nombre ne reflue pas, les gouvernements devront imposer, comme avec le confinement, la santé collective contre la liberté individuelle. 

« Il va être temps de s’occuper de ceux qui refusent le vaccin »

Le site donne assez d’arguments contre les pseudo-vaccins encore en phase de validation et assez d’éléments en faveur des traitements1, pour qu’on comprenne que ce n’est pas par peur irrationnelle (ah l’argument idiot des phobies !), ni par foi (mais par argument scientifique, imbécile) ni par égoïsme qu’on refuse ces produits expérimentaux et inutiles vu le nombre dérisoire de morts du Covid-19.

Juin 2021

En juin 2021, rebelote. Le pouvoir lâche un peu du leste avant les élections régionales et départementales (et puisque les chiffres sont bons), mais le ministre Véreux de Big Pharma menace de rendre obligatoire l’expérimentation génique si le personnel soignant ne veut pas y passer :

« En EHPAD, on est à 50%. Veran menace de rendre la vaccination des soignants obligatoire », DNA (Crédit Mutuel), 17 juin 2021

« Covid-19 en France : Olivier Véran dit réfléchir à une « obligation vaccinale » pour certains soignants », L’Immonde Pravda (oligarques et Bill Gates), 17 juin 2021

Donc, en gros, vous êtes libres de ne pas vous faire ogéèmiser en urgence temps que vous y allez par vous-mêmes, puis vous êtes libres de vous voir obligés d’y aller, le cas contraire. En même temps, on demande aux petites catins de l’Education (hihi) nationale (hihi bis), d’organiser des débats à sens unique (un débat citoyen, quoi…) où les petits nenfants masqués sont libres d’avoir envie de se faire foutre de la merde dans le sang et d’inciter leurs bons camarades de faire pareil en Stakhanovistes de Big Pharma. C’est beau la ripoublique. Encore une belle culture du viol de la part de ce régime démoniaque.

Cela dit, on rappellera aux phraseurs qui glosent sur la liberté, qu’il faut la défendre quand elle est attaquée. Des résistants à Hitler (”No parasán”, ouin ouin les épurations ethniques c’est crop crop méchant, je suis Charlie et toute cette merde bienpensante qui dégouline) on en trouve plein en 1946, n’est-ce pas ? C’est mieux de l’être entre 1933 et 1945. A bon entendeur…

Publié le 5 mai 2021 – Mis-à-jour le 18 juin 2021.

Note

  1. Voir « Professionnels de la santé et lanceurs d’alertes francophones contre les vaccins et thérapies géniques du Covid-19 », « Des professionnels de la santé anglophones avertissent contre les ‘vaccins’ contre le Covid-19 », « Des lanceurs d’alertes avertissent contre les expérimentations Covid-19 » ou les « Des lanceurs d’alertes avertissent contre les expérimentations Covid-19 », « Réunions publiques du Conseil Scientifique Indépendant (1 à 4, avril 2021) », « Réunions publiques du Conseil Scientifique Indépendant (5-9, mai-juin 2021) ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *