2% pour le parti des tatas à toutou et des coconnes à chachat !

Les résultats du Parti Animaliste, même à une élection aussi inutile que celle des élections européennes1 m’a outré, surtout que la cause animale était déjà prise en compte dans plusieurs programmes de partis politiques ‘généralistes’, ceux qui proposent une vision plus ou moins globale de la société et non pas un parti mono-thématique pour hystériques obsessionnel(le)s.

En effet, j’aimerais quand même savoir quelle proportion de ces connasses qui ont voté Parti du toutou-tout-mignon à cette mascarade électorale, laissent crever leurs vieux en EHPAD, combien se sont préoccupées de crimes de guerres et des réseaux de pédophilie « d’élite », combien se bougent contre la casse de l’Education Nationale ou les services publics en général, combien savent ce qui se passe dans le monde, etc.

Des incultes nihilistes

La fabrique de crétins (l’Education Maçonnique en France) et l’industrie de l’audiovisuel, produisent leurs meilleurs résultats : après le crétin sous LSD qui ne pense qu’à baiser, l’idiote devenue moche et vieille et qui au lieu de sombrer dans l’aigreur la plus triste, préfère user toute sa sensiblerie abjecte sur les animaux.

L’animal est parfait pour ces idiots fragiles : ne comprenant pas le langage humain, il n’entend pas les inepties que profèrent les humains, pourvu qu’on le nourrisse et l’aime il n’est pas exigeant et quand bien même vous serez le plus laid et le plus médiocre des individus, il vous aimera tout de même. Que c’est confortable ! Que c’est facile : pas de confrontation d’idées (pour celles qui en ont seulement une ou deux), pas de jugements – la paix. L’idiote et l’animal qui mange des excréments et se lèche les couilles, s’entendent dans la bassesse. Un peu plus et ces imbéciles voudraient être des animaux eux-mêmes pour échapper à toute responsabilité car le monde est trop dur, trop complexe, il faut y réfléchir… ça fait trop mal à la tête, ouaf ouaf.

Et pendant que ces crétines à toutous s’occupent des animaux, que disent-elles des êtres humains ? Quand les libertés publiques reculent, quand les caméras se développent partout sans que personne ne s’en offusque, quand l’état d’urgence est entré dans la loi commune, alors que nous serons bientôt pucés comme leurs petites bêtes préférées, quand la dette publique sert à une bande de banquiers escrocs de maintenir en esclavage tout un peuple, quand l’écologie sert de prétexte pour assurer la pression fiscale sur ses esclaves… Et je ne parle ici que des sujets qui touchent directement le cul merdeux de ses idiotes, je n’aborderais même pas les questions internationales ou le sens de l’Histoire, notions qui doivent dépasser des connes de leur trempe et qu’elles rangent mentalement comme dans la science-fiction.

S’intéresser ainsi uniquement aux animaux, ce n’est pas faire preuve de son humanité mais d’un nihilisme transpéciste où ce n’est pas l’animal qui est élevé au rang d’être humain (ce qu’il ne peut pas faire sinon il se construirait des maisons au lieu de rester dehors) mais l’être humain qui est abaissé au rang d’animal. En usant de leurs émotions au lieu d’intégrer cette problématique locale dans une grande vision du monde, ces cruches ne font pas de la politique, mais de l’étalage d’émotions qu’on ne devrait pas voir sortir des lieux où c’est toléré comme les réseaux sociaux ou les médias des banques. Faire de la pseudo-politique avec de l’émotionnel pur est indigne et méprisable.

Ah !, suffragettes si vous saviez ce que vos arrières-petites filles ont fait du droit de vote que vous vous êtes battues pour obtenir… Ne trouvez-vous pas que les sociétés traditionnelles avaient du bon sens finalement, à laisser toute cette bêtise chez elle le jour de vote ?

De l’héroïsme sponsorisé par le Système

Le pire est que ces gourdes doivent être persuadées d’être de grandes héroïnes des temps modernes ! Comme les écologistes qui n’ont pas lu une seule page des rapports du GIEC, même pas les 20 pages pour les décideurs2, qui même parfois ne savent même pas ce qu’est le GIEC, mais qui défilent dans les rues persuadés que le climat change à cause de l’être humain et que si on ne change rien dans les 10 prochains jours ça va être la catastrophe3, comme les féministes ou les défenseurs des sexualités déviantes et marginales n’ont pas compris qu’il servait à diviser les peuples pour mieux monter un groupe contre un autre, comme les défenseurs de l’immigration non-contrôlée qui n’ont pas pigé la manipulation derrière cette sensiblerie humaniste, elle, pour le coup, les crétines à toutous sont juste des pions dans le grand échiquier des manipulateurs où elles jouent leur rôle. Puisque pendant que tous ces guerriers de la justice sociale et de la défense des faibles et des opprimés s’excitent en vain, l’oligarchie mondiale prépare une grande crise monétaire et financière qui plongera le monde dans un chaos où elle pourra encore accroître son pouvoir, pendant que les plans eschatologiques de certains pourront passer à une nouvelle étape, sans que la masse abrutie de faux combats, épouvantails et diversions à la fois, ne l’ait arrêtée.

Peut-être que ces stupides pleurnicheuses militantes ne comprendront même pas ce qui se passera et qu’elles n’auront même pas l’intelligence de pleurer, trop mortes pour comprendre.

La vache est votre avenir, couillonnes. Vous n’êtes même pas sacrées et ce n’est pas en s’accrochant à vos queues qu’on ira au Nirvana. Vous êtes juste de sacrées connes manipulées.

Puisqu’il vaut mieux en rire…

Je sais bien que Didier Super ne partage pas toutes les idées exprimées sur ce site (et ?) mais voilà à qui me font penser ces nunuches électrices :

Didier Super face à deux concons belges sympathiques sur Radio Gaucho

Le pire étant que sur le détail, et pour la plupart des sujets, le Parti Animaliste n’a pas tort. Mais de là à en faire un parti mono-thématique… (Soupir.)

Photo d’entête : “Rasta” par Edrysark

Notes

  1. Puisque tout est dans les mains de la Commission et que sa gestion dépasse largement les pouvoirs du pauvre parlement.
  2. Ne parlons pas de l’étude complète aucun chercheur au monde n’est capable de le comprendre dans son intégralité, tant les savoirs deviennent complexes, de sorte que le polymathe n’est plus qu’un mythe.
  3. Et qui n’ont toujours pas réalisé que ça fait 15 ans qu’on organise des réunions urgentes de la dernière chance…

Laisser un commentaire