Nouvelles éditions des Collected Works de Friedrich Hayek

collectedworks-150x150Liberty Fund a entamé la publication des Collected Works de Friedrich Hayek qui étaient déjà parus en paperback (relié) chez les Presses de l’Université de Chicago. D’un prix bien plus abordable (environ 10€) et a priori bien moins austère que la désormais « ancienne » version, on pourra notamment redécouvrir dans Hayek on Hayek: An Autobiographical Dialogue (07.02) une interview de l’autrichien datant de la sortie de La Route de la servitude, qui contredit largement le prétendu « ultralibéralisme » de Hayek, ainsi qu’une intéressante introduction de Stephen Kresge. On relira aussi The Trend of Economic Thinking: Essays on Political Economists and Economic Historyainsi que The Fortunes of Liberalism: Essays on Austrian Economics and the Ideal of Freedom que l’on retrouvera, avec ses textes sur quelques uns des plus grand économistes du XIXème siècle (Carl Menger, Frédéric Bastiat…).

Dans Socialism and War: Essays, Documents, Reviews, à partir du 31.03, ce sont  les textes précurseurs de La Route de la servitude où Hayek, en critiquant le planisme socialiste et son impossible simulation de marché, développe en 1938 l’idée du déclin du socialisme « soft » en collectivisme toujours plus proche d’un totalitarisme que nul n’avait désiré au départ, qui sera un des grands thèmes de son best-seller de 1944.

Enfin, Contra Keynes & Cambridge: Essays, Correspondence et Good Money: Part I: The New World sont attendus pour avril 2009.

[dernière m. à j. : 02.02.2009 à 10h30]

Publié par

Santiago Pinault

Après avoir validé une maîtrise de philosophie à l'Université de Franche-Comté, finalisé avec un mémoire qui concernait « Le criticisme de F.A. Hayek à l'aune du projet The Abuse and Decline of Reason (1935-1952) », sous la direction de F. Brahami, j'ai suivi un Master Recherche de philosophie économique, diplôme proposé conjointement par ce qui était alors l'Université de Provence (sciences humaines) et l'Université Paul Cézanne (droit, économie et gestion) avant la fusion des trois universités des Bouches-du-Rhône. Mon mémoire de master, sous la direction de G. Campagnolo et J. Magnan de Bornier, portait sur Friedrich Hayek et Karl Polanyi et s'intitulait « Un essai d’étude de l’épistémè moderne à partir des perspectives croisées de F. A. Hayek et K. Polanyi ». Outre un passage par la Chine dans le cadre du projet européen LIBEAC, je termine désormais une thèse de philosophie sur Karl Polanyi, à l'Université d'Aix-Marseille (AMU), me servant de la richesse documentaire des archives numérisées et publiées sur Internet, en 2014, par l'Institut Karl Polanyi, pour proposer une lecture non-idéologique de l’œuvre de l'auteur. Je suis aussi membre du réseau philo-eco et de la Society for the Development of Austrian Economics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *