Textes sur les organisations centralisées

Dans le cadre d’une réflexion sur les organisations centralisées1 et opérant du haut vers le bas2 et plus précisément pour un travail sur la Chine actuelle, je cherche des textes en anglais, français ou espagnol sur :

  • Les institutions soviétiques de la période de transition jusqu’à aujourd’hui
  • Un comparatif entre les institutions russes et chinoises (1949 à aujourd’hui…)
  • Les institutions de l’Église Catholique, du Pape jusqu’au curé de campagne
  • Une ou deux grande(s) entreprises : laquelle/lesquelles, en Europe / aux USA ?

Si jamais vous avez des références à me proposer, vous pouvez les laisser en commentaire. Merci d’avance !

Crédit photo : “Central station” par Stig Nygaard

  1. Je ne sais pas d’ailleurs si, dans le cadre de celle-ci, je dois prendre en compte la différence de nature entre entreprises privées et institutions politiques ou religieuses… []
  2. Longue périphrase, mais il ne s’agit pas ici de régimes ‘autoritaires’ et encore moins ‘totalitaires’, pas plus que de régimes ‘forts’ puisque cela sous-entendrait fautivement que les organisations décentralisées sont ‘faibles’. []

Publié par

Santiago Pinault

Après avoir validé une maîtrise de philosophie à l'Université de Franche-Comté, finalisé avec un mémoire qui concernait « Le criticisme de F.A. Hayek à l'aune du projet The Abuse and Decline of Reason (1935-1952) », sous la direction de F. Brahami, j'ai suivi un Master Recherche de philosophie économique, diplôme proposé conjointement par ce qui était alors l'Université de Provence (sciences humaines) et l'Université Paul Cézanne (droit, économie et gestion) avant la fusion des trois universités des Bouches-du-Rhône. Mon mémoire de master, sous la direction de G. Campagnolo et J. Magnan de Bornier, portait sur Friedrich Hayek et Karl Polanyi et s'intitulait « Un essai d’étude de l’épistémè moderne à partir des perspectives croisées de F. A. Hayek et K. Polanyi ». Outre un passage par la Chine dans le cadre du projet européen LIBEAC, je termine désormais une thèse de philosophie sur Karl Polanyi, à l'Université d'Aix-Marseille (AMU), me servant de la richesse documentaire des archives numérisées et publiées sur Internet, en 2014, par l'Institut Karl Polanyi, pour proposer une lecture non-idéologique de l’œuvre de l'auteur. Je suis aussi membre du réseau philo-eco et de la Society for the Development of Austrian Economics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *