Bonjoooour, c’est Michel Drac qui nous parle, dans une note de lecture, de Les fiancés de la mort et les stratèges de la terreur globale [2017] de Jean-Michel Vernochet :

Je propose cette vidéo, mais pas vraiment pour ce que M. Drac nous dit de Les fiancés de la mort. D’une part, je n’aime pas l’émission, nombrilistiquement nommée « Le libre journal de Jean-Michel Vernochet »1, dans laquelle M. Vernochet ne donne pas tant la parole à un invité qui l’intéresse et dont il veut l’aider à exposer sa pensée, qu’il n’invite un partenaire pour un thé, prétexte à discuter de ses propres idées et à parler de son dernier livre. D’ailleurs, lors de l’émission du 20 janvier 2018, M. Vernochet à trouver comme faire et s’est donc auto-invité à son émission, interrogé par une personne qui ne le connaissait d’ailleurs pas si bien que cela ; auto-étalage vaniteux jusqu’au quignon de pain…

Cette émission est clairement une des moins bien présentée de l’association Egalité et Réconciliation, l’animateur devant faire preuve de beaucoup plus d’humilité pour qu’elle soit plus intéressante. Deux exemples parmi d’autres :

  1. le concours de quéquettes qu’il a imposé à Pierre Hillard lorsqu’il l’a reçu (5ème émission, 15 octobre 2017), essayant de montrer sans cesse (je n’ai pas compté lors de mon écoute, mais le nombre était d’une importance confinant au ridicule) que lui aussi publie et qu’il vaut bien son invité ; d’ailleurs, cela commence à 1:15 : «moi-même, votre serviteur, Jean-Michel Vernochet, je viens de publier ééééégaalement, au Retour au source, un livre… » puis en parle trente secondes quand il n’a fait qu’évoquer le nom du livre de Hillard et quelques appréciations positives pendant dix secondes. La suite est épouvantable, malgré Pierre Hillard qui essaye de faire entendre ce qu’il a à dire sans avoir sans cesse besoin de se mesurer à celui qui doit le recevoir
  2. sa jubilation satisfaite face au jeune Rémi Hugues, lorsque, par deux fois, il souligne qu’il lui apprend : « vous ne le saviez pas ?», puis il insiste bien fortement avec une cuistrerie pitoyable : « donc vous ne saviez pas ! »

D’autre part, je ne suis pas sûr qu’un recueil d’articles d’un même auteur soit très intéressant, tant les livres de ce genre ont souvent un contenu redondant et peu organisé, comme l’est, par contre, un livre au propos élaboré en un plan cohérent.

Ce sont donc surtout les réflexions sur le complotisme en général et dans les milieux “dissidents” en particulier qui m’ont intéressé dans cette vidéo Les fiancés de la mort n’étant alors que l’occasion d’entendre un proche des milieux qualifiés de tel, mais qui sait garder sa voix à lui.

Pour ma part, je dois toujours réfléchir sur le concept du complot dans la partie épistémologie, et situer cette idée entre le manipulationnisme raisonnable et celle voulant que, malgré tout, l’Histoire avance bien de manière spontanée, c’est-à-dire que le résultat de la somme des manipulations échappe aux volontés et à la planification de tous les comploteurs, outre les phénomènes vraiment spontanés qui existent tout de même. Et, si complot il devait y avoir depuis trois siècles2 ou des millénaires3, quels sont les différents types de complots qui reviennent le plus souvent et quels sont les acteurs identifiés dans ces complots ou tentatives complotistes.

Photo d’entête : “Real flags, but real inside job false flag: Remembering 9/11 in Malibu California” par Gilbert Mercier

Notes

 

  1. En hommage ou en imitation du libre journal de Serge de Beketch de Radio Courtoisie ?
  2. Le complot est alors franc-maçon ou juif via les francs-maçons.
  3. Le fameux complot des extraterrestres avec les Sumériens, le complot millénaire des juifs, le complot d’une société secrète orientale qui pénètre l’ensemble des religions et civilisations et manipule même les juifs, etc. !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *