Deux questions concernant Hayek en 1973

J’ai deux questions que je lance sur Internet comme deux bouteilles à la mer…

Tout d’abord concernant la sortie du premier volume (de la première partie) de Droit, législation et liberté, « Règle et ordre ». J’aurais besoin de savoir quel mois en 1973, il est sorti, ainsi que l’éditeur original. Sont-ce les Presses de l’Université de Chicago ? Routledge ?1

F. Hayek et L. Mises, en mars 1958

Ensuite, je n’arrive pas à comprendre comment Hayek a-t-il pu publier son “In Memoriam Ludwig von Mises (1881-1973)” dans le volume 33 de la Zeitschrift für Nationalökonomie, qui est paru en septembre d’après le site de SpringerLink, alors que Ludwig von Mises est décédé le 10 octobre de 1973. Je n’imagine pas Hayek enterrer son mentor vivant …

Si quelqu’un a des éléments de réponse, je le remercie d’avance pour ceux-ci.

  1. La première édition en un volume, avec corrections et une préface révisée est quant à elle sortie, chez Routledge & Kegan Paul Ltd, en 1982. []

Les fils concernant l’école autrichienne sur Liberaux.org

Le forum de l’association Liberaux.org rassemble quotidiennement des libéraux d’horizons différents et si tous ne se sentent pas autrichiens, la majorité des contributeurs les plus prolixes s’en revendique. L’école autrichienne n’est pas elle-même libérale1 bien que les figures de proue des troisième (Mises, Hayek) et quatrième (Rothbard) générations s’en réclament. Les libéraux autrichiens, ne sont quant à eux qu’un des nombreux courants qui composent le libéralisme moderne. Ainsi, par exemple, la Société du Mont-Pèlerin, créée en 1947 sous l’impulsion de Friedrich Hayek, fait cohabiter en son sein des courants différents comme des membres de l’Ecole de Chicago, des ordolibéraux ou des libéraux dits « classiques », en plus des autrichiens. On intègre aussi l’objectivisme dans les courants libéraux et les adeptes d’Ayn Rand, même s’ils sont peu nombreux, sont aussi représentés sur Liberaux.org ; comme la pensée de la romancière intrigue et polarise par sa force provocatrice, elle est très souvent discutée dans le forum Lectures. Continuer la lecture de Les fils concernant l’école autrichienne sur Liberaux.org

  1. Cf. sur catallaxie.net : Des socialistes dans l’école autrichienne ? []

Des socialistes dans l’école autrichienne ?

L’école autrichienne est-elle forcément une « école libérale » ?, comme on peut le lire dans l’entrée « école autrichienne » du Dictionnaire d’économie contemporaine et des principaux faits politiques et sociaux1. Peut-il y avoir (ou y a-t-il déjà eu) des autrichiens ouvertement socialistes ?

Si l’on suit Hans-Hermann Hoppe et sa critique aussi féroce que documentée à l’encontre de la philosophie sociale et politique de Hayek, parue en 1994, on peut se dire que celui qui est considéré à tort par quelques idéologues-tapageurs comme un ultralibéral, est sur de nombreux points très proche de positions social-démocrates ou ordolibérales.

De même, son propre maître, Friedrich von Wieser, est-il aussi proche des Fabian anglais, et considéré par Ludwig von Mises comme un socialiste. Continuer la lecture de Des socialistes dans l’école autrichienne ?

  1. LAKEHAL Mokhtar (coord.), (2003) Dictionnaire d’économie contemporaine, et des principaux faits politiques et sociaux, Paris, Vuibert, 3ème édition, p. 261 []