Premier volet d’une série de trois conférences données par Yvan Blot pour le Cercle de l’Aréopage, en 2018.

Première séance : la structure du système oligarchique.

Les quatre pôles complémentaires, les quatre grands réseaux de l’oligarchie :

  1. politique et administrative (0:13:37 – 1:05:00)
  2. minoritaire (organisations fractionnelles organisées en associations et mafia) (1:05:00 – 1:12:10)
  3. financière (banques, patronat…) (1:12:11 – 1:19:00)
  4. juridique et médiatique (1:19:01 – 1:26:00)

Ce schéma n’a donc rien à voir avec la séparation des trois pouvoirs : législatif, juridique et exécutif.

Les pouvoirs secondaires : le pouvoir religieux et para-religieux (maçonnique) et militaire.

Les conclusions d’Yvan Blot :

  • le hiatus entre le peuple et l’élite devient si important

Idées en vrac

  • Comme Alain Soral et d’autres, M. Blot rappelle que l’obsession sur la parité concernant la représentativité politique, a servi à masquer le fait que le Parlement ne représente absolument pas la structure sociale de la France, avec une très faible représentation des ouvriers, des agriculteurs, des artisans ou employés au profit des fonctionnaires et des cadres supérieurs et professions libérales. (18:00) D’où la distorsion entre ce que pense le Parlement et ce que pense le peuple lorsque le Pouvoir organisait encore des référendums.
  • Le vrai pouvoir dans un ministère c’est le chef de bureau qui l’a (+/- 30:00)
  • Yvan Blot évoque le suicide-meurtre de Robert Boulin en 35:51.
  • Jean Monnet et Robert Schumann (59:00 : 1:04:00)

Photo d’entête : “Saitis barbipes male” par Pierre Anquet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *