Ce n’est pas tous les jours que je relaierais Adrien Abauzit et Henry de Lesquen qui, pour des raisons différentes ne font pas partie de ceux qui m’intéressent le plus. Néanmoins, et comme il faut toujours faire fi des aversions personnelles des porteur d’un discours pour ne s’intéresser le plus possible qu’à lui, j’ai trouvé ce débat très bon, qui donne envie de lire le livre de M. Abauzit, en espérant qu’il ne soit pas de ses catholiques qui osent affirmer leur foi et leurs opinions haut et fort – ce qui est toujours appréciable et bien plus intéressant que l’Eglise honteuse, œcuménique et qui ne ressemble plus à rien du pape François 1er – mais qui le font avec tant de colère que leur exposé perd en qualité et confine à la propagande, comme c’est le cas dans les textes d’Alain Pascal.

Photo d’entête : « Zola, Dreyfus » par Jeanne Menjoulet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *